Restauration

Le Café Pinson ouvre ses portes à Amiens

Porté par Claire Chaumeil, créatrice de Robin Room et deux investisseurs, le Café Pinson propose depuis début octobre petits déjeuners, snacking, pâtisseries, planches apéritives et boissons inédites. Une offre réalisée à partir de produits locaux de qualité, qui mettent en valeur le travail artisanal.

 

« Je connaissais l’emplacement et son potentiel avec sa grande terrasse, mais j’avais déjà beaucoup de choses à gérer avec le Robin Room », raconte Claire Chaumeil. Alors quand elle est sollicitée en juin par deux investisseurs pour reprendre l’endroit, elle hésite. « Nous ne nous étions jamais rencontrés et ils étaient extérieurs au monde de la restauration, mais nous sommes tombés d’accord immédiatement sur le cadre de cette association. Nous avons la même vision, la même philosophie de travail », poursuit-elle. Une base solide, qui en plus de son expérience, ont permis à celle qui a fait ses premières armes en Angleterre d’imaginer un concept global en un temps record.

Développer un concept

« Nous avons eu envie de créer un café ! Nous allons pouvoir développer ici ce que nous ne pouvons pas faire au Robin Room. Il y a un lien évident entre les deux, ne serait-ce que sur la décoration, mais il s’agit bien de deux lieux différents », explique Claire Chaumeil.

« Nous avons décidé d’être indépendants sur les boissons »

Le Café Pinson, dont l’agencement a été entièrement réalisé par Richard Allen, propose des petits déjeuners, une offre de snacking le midi, des pâtisseries tout au long de la journée et des planches apéritives en soirée. « Nous avons décidé d’être indépendants sur les boissons. C’est chronophage et ça demande un très gros travail de sourcing, mais cela nous permet de nouer des liens avec des petits producteurs, de privilégier l’artisanat et le local. Pour le vin, nous avons noué un partenariat avec Côté Vignobles », souligne-t-elle. Une singularité qui rejoint le goût pour les produits frais et de qualité développé au Robin Room. En l’absence de cuisine au Café Pinson ce sera d’ailleurs dans les coulisses du restaurant de la rue Flatters qu’une partie de l’offre gustative sera réalisée.

Des équipes de confiance

Côté recrutement, Claire Chaumeil a confié l’endroit à deux personnes « et demi ». Des collaborateurs entièrement autonomes qui sont chargés d’animer le Café Pinson et peuvent imprimer leur patte en toute liberté. « Au Robin Room, je peux m’appuyer sur une équipe dans laquelle j’ai entièrement confiance. C’est aussi ce que nous allons faire ici, je n’envisage pas les choses autrement, je ne suis pas dans un management horizontal, tout le monde est force de propositions, ils ont une vraie indépendance », assure Claire Chaumeil qui partagera son temps entre les deux adresses amiénoises.