Artisanat

La petite marchande de fleurs

C’est au coeur de Nouvion-en-Ponthieu, qu’Hélène Boutin, avec l’aide de la commune et de Somme Initiative, a ouvert son magasin de fleurs.

Une décoration industrielle épurée.

Lorsque l’on traverse Nouvion-en-Ponthieu depuis Abbeville, l’oeil est tout de suite attiré par les couleurs chaleureuses du magasin d’Hèlène Boutin. Son commerce de fleurs ouvert depuis novembre dernier, elle l’a baptisé l’Atelier, en référence à sa décoration industrielle, comme l’imposante verrière séparant les fleurs en pots de celles coupées. Une belle réalisation assurée de A à Z par Hélène Boutin et son mari.

Une chance
Longtemps salariée fleuriste dans le Pas-de-Calais, elle a cessé de travailler pour construire sa famille à Nouvion. Elle cherchait à s’installer dans le Pas-de-Calais quand des élus de la commune, ayant eu vent de son projet, sont allés à sa rencontre : « Il manquait un fleuriste dans le centre bourg, où tous les commerces sont réunis, explique t-elle. Ils m’ont dit qu’ils pouvaient m’aider car l’ancienne perception était disponible. Pour moi, c’était une chance. Je suis donc devenue locataire de la commune. Ma boutique de 50 m² se trouve dans ce qui était les chambres. »
Quand Hélène est allée voir sa banque, le conseiller lui a indiqué qu’elle pouvait bénéficier d’aides de la part de Somme Initiative : « Je suis passée devant une commission. Ils m’ont posé plein de questions. C’était impressionnant mais ils ont apprécié mon projet car j’allais être le seul magasin de fleurs ouvert à une dizaine de kilomètres à la ronde et car nous avions réalisé un prévisionnel très précis. »

Bilan positif
Son magasin est ouvert du mardi au samedi de 9 h 30 à 19 heures et le dimanche de 9 h 30 à 12 h 30. Près d’un an après, Hélène Boutin, qui fait aussi dépôt de colis, tire un bilan plus que positif : « Mes clients sont divers, commente t-elle. Cela va du jeune homme qui veut offrir un bouquet à son amoureuse à la dame âgée qui vient chercher une coupe pour mettre au cimetière. Je peux livrer aussi pour des évènements. Une véritable complicité s’est créée avec mes clients. »
Elle privilégie des fleurs qui font nature : blanc et vert : « Les fleurs blanches vont dans n’importe quel intérieur. C’est chic. Les gens commencent à revenir aux plantes grasses car il n’y a pas beaucoup d’entretien. Je vends aussi du ficus ginseng considéré comme le bonsaï du débutant. Côté fleurs coupées, la rose tient toujours la vedette. J’aime proposer des couleurs différentes. Le lys ou le lisianthus, voisins de la rose, sont aussi appréciés », relate t-elle les yeux brillants : « J’aime mon travail car chaque semaine, chaque journée est différente. Nous sommes là dans les moments heureux et moins heureux… Une fleur dans une maison, ça change la décoration, ça donne du bonheur… »

« Une fleur dans une maison, ça change la décoration, ça donne du bonheur… »

 

Une devanture qui donne envie.

 

La boutique a ouvert en novembre.