En bref

Nouvelle édition du Challenge de la mobilité

Du 21 au 26 septembre, le Challenge de la mobilité Hauts-de-France encourage salariés, entreprises, collectivités ou associations à s’interroger sur leur mode de transport.

(C)AdobeStock

Hormis sur les grandes métropoles, la voiture reste encore aujourd’hui le mode de transport le plus utilisé en Hauts-de-France pour les trajets domicile/ travail. Le Challenge de la mobilité invite salariés et employeurs à s’interroger sur leurs habitudes. Vélo, train, transport en commun, co-voiturage, télétravail… l’objectif de l’événement est de faire tester au moins une fois dans l’année un mode de déplacement alternatif aux automobilistes en misant sur l’émulation collective. Le Challenge est aussi l’occasion de mesurer les attentes des collaborateurs en matière de mobilité avant de proposer un système de covoiturage, la mise à disposition d’une flotte de vélos ou l’instauration d’un forfait mobilité durable. Ouvert à tous les employeurs du territoire – collectivités, entreprises, associations-, le Challenge est un événement entièrement gratuit. Pour participer, il suffit de s’inscrire en ligne et de désigner un référent qui sera chargé de mobiliser les salariés. Mi-octobre, cinq prix viendront récompenser les initiatives portées par des salariés ou des établissements. En 2019, le Challenge de la mobilité Hauts-de-France avait mobilisé 250 structures et quelque 9 000 salariés. L’édition 2020 est co-organisée par la CCI Grand Lille, la CCI de région Hauts-de-France, Réseau Alliances, Déclic Mobilités, la Direction régionale Hauts-de-France de l’Ademe, Amiens Métropole, le Conseil régional Hauts-de-France, Hauts-de-France Mobilités et la Métropole européenne de Lille.