Circuit court

La cidrerie artisanale de Thiérache

En reprenant voici dix ans la cidrerie artisanale Clos de la Fontaine Hugo implantée à Parfondeval, Grégoire Le Doux a sauvé l’activité. Depuis, le producteur récoltant a installé la cidrerie sur un nouveau site à Rozoy-sur-Serre pour pouvoir développer l’activité et proposer des visites aux touristes.

Le cidre artisanal "Clos de la Fontaine Hugo" mais également depuis cette année "La Folie douce".

Grégoire Le Doux est fils d’agriculteurs installés en Thiérache et amoureux de sa région. Pourtant, à l’issue de ses études agricoles, le jeune Thiérachien n’a pas souhaité reprendre la ferme céréalière familiale. Grégoire Le Roux choisit de poursuivre son cursus dans le domaine de l’environnement tout en cherchant un débouché professionnel. L’opportunité de reprendre la cidrerie artisanale Clos de la Fontaine Hugo installée à Parfondeval s’offre à lui, il étudie alors le projet de reprise et décide de se lancer. Depuis, le producteur de cidre développe l’activité dans la commune voisine de Rozoy-sur-Serre où la nouvelle cidrerie a été installée et vient de reprendre en début d’année une autre production locale, La folie douce, un apéritif aux fruits rouges.

Grégoire Leroux propose le cidre artisanal Clos de la Fontaine Hugo mais également depuis cette année La Folie douce.

La cidrerie, une opportunité

« Je sortais de mes études en environnement, j’étais sans emploi après trois années de petits boulots. La cidrerie était à revaloriser, j’ai regardé un peu l’activité de plus près, cela me tentait », raconte Grégoire Le Doux, qui a repris la cidrerie artisanale Clos de la fontaine Hugo installée sur Parfondeval voici dix ans. « La cidrerie avait été créée par une dizaine de producteurs associés en parallèle de leur activité principale. Leur activité s’est développée et ils n’avaient plus vraiment le temps de s’en occuper. J’ai repris il y a dix ans, juste à temps pour la sauver car l’activité allait cesser. Les bâtiments sur Parfondeval n’étaient pas mécanisables, il fallait laver les 35 000 bouteilles à la main. Par ailleurs, les bus et les camions ne pouvaient pas y accéder. Pour faire une activité professionnelle, il fallait déménager », explique encore le producteur récoltant qui s’est formé au métier, en alternance entre le lycée Robillard situé dans le Calvados et la cidrerie de Parfondeval. « J’ai déménagé l’activité sur cette parcelle à Rozoy-sur-Serre, c’était un ancien silo à betteraves, le parking existait déjà, elle est située proche de la Départementale, du village de Parfondeval pour les touristes… je peux également y accueillir des bus de visiteurs et des campings-caristes », ajoute  le producteur.

Verger bio

Depuis le rachat de l’une des dernières cidreries artisanales de la Thiérache et même de l’Aisne, le producteur a développé l’activité et passé, dès 2018, les vergers en bio. Au total, Grégoire Le Roux cultive cinq hectares de verger dont quatre en bases-tiges et 60 ares en haute tige sur le site de la cidrerie et deux hectares supplémentaires à son domicile. « Les hautes tiges sont les pommiers traditionnels cultivés par les anciens et qui permettaient aux bêtes de rester en dessous, les basses tiges peuvent être ramassées de manière beaucoup plus mécanique. La production n’étant pas suffisante, une année je récolte 70 tonnes et l’année suivante cinq tonnes, détaille Grégoire Le Doux. Je complète ma récolte avec des pommes achetées localement à des particuliers qui ne traitent pas. La particularité ici, c’est que je travaille avec une grande variété de pommes, une soixantaine, et à froid. J’obtiens ainsi une richesse d’arômes plus grande. La récolte pour les vergers à cidre se fait aux alentours de fin octobre/ mi-novembre, la mise en bouteille en mars. Le cidre produit en Thiérache est un cidre acidulé. »

Grégoire Le Roux a passé le verger en bio en 2018.

Pour l’heure, Grégoire Le Roux écoule sa production via la plate-forme de producteurs  fondée par un groupe de producteurs, la SAS Marché Hauts-de-France, en direct à la cidrerie ou par l’intermédiaire du drive fermier de Laon. Le producteur a également exporté durant quatre ans ses produits aux USA. Toutefois, afin de vivre de sa production, il doit monter sa production à 50 000 bouteilles. Grégoire Le Roux aurait besoin pour augmenter sa production « d’un appui en communication et commercialisation » et « de terrains supplémentaires pour cultiver ou la possibilité d’achat de pommes de Thiérache de qualité ».

Par ailleurs, il a aussi racheté en début d’année La folie douce, un apéritif à base de fruits rouges fabriqué au Nouvion-en-Thiérache et également produit phare de la Thiérache. Pour l’heure, il répartit ses heures de travail sur les deux sites car il ne lui est pas possible de regrouper les activités en un même espace. L’accueil à la cidrerie est proposé gratuitement pour les camping-caristes et la cidrerie Clos de la Fontaine Hugo est référencée dans le guide « France Passion » des Étapes gourmandes et conviviales en camping-car.

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.


Le Cidre, un atout de la Thiérache

« Le goût recherché par les consommateurs actuellement est pétillant, sucré et acidulé. Le cidre pourrait effectivement plaire au plus grand nombre », confiait Grégoire Le Roux au préfet de l’Aisne, Ziad Khoury venu découvrir la cidrerie le 2 juillet dernier et lancer officiellement « l’initiative pour un label de qualité pour le cidre de Thiérache »« La production de cidres fermiers s’adresse pour l’instant à une clientèle principalement locale, mais elle a vocation à se développer alors que l’intérêt pour cette boisson augmente et se diversifie. Nous souhaitons engager une concertation en lien avec l’ensemble des acteurs départementaux et locaux dans la perspective d’apposer un label de qualité sur le cidre de Thiérache. Les services de l’État engagent dès à présent un travail préparatoire sur ce sujet », a annoncé le représentant de l’État.

Le préfet de l’Aisne a lancé officiellement, lors de sa visite, l’initiative pour un label de qualité pour le cidre de Thiérache.