Bien-être

De l’eau de bouleau picarde

Depuis cinq ans, Galiane et Gilles de Poncins commercialisent de l’eau de bouleau en bouteille. Elle est récoltée dans la Somme et aurait de multiples vertus pour l’organisme.

Fille et père unis dans un même projet.

Spécialiste de la valorisation de produits forestiers et créateur de la bûche Kali à Méricourt-en-Vimeu, Gilles de Poncins cherchait une belle manière de tirer parti du bouleau, qui ne pouvait pas par exemple entrer dans la composition des bûches. En compagnie de sa fille Galiane, ils ont pensé à une pratique ancestrale : prélever la sève de bouleau, 100% biologique. Ancienne juriste, elle a fondé avec son père l’entreprise Foreo et la marque EauBouLeau.

Un savoir-faire reconnu
Restait à trouver la solution pour éviter la fermentation, qui survient entre 24 et 48 heures. Avec l’aide du centre technique agroalimentaire de Dury, ils ont misé sur la congélation, après avoir chauffé le produit à basse température : « Ce procédé est vraiment bénéfique et détruit les germes de fermentation. Ensuite, l’eau de bouleau, à laquelle nous ajoutons 1% de jus de citron pour le goût, est embouteillée près d’Angers. Les bouteilles de 0,5 litre sont en verre. Notre savoir-faire est déjà reconnu. D’ailleurs, cela fait deux ans que nous intervenons auprès des équipes du château de Chambord qui proposent à la vente une sève de bouleau produite sur le domaine », précise Galiane de Poncins, épaulée par un commercial et un apprenti.
La première récolte s’est déroulée en 2015. Au départ, 60 revendeurs ont joué le jeu. Désormais, ils sont plus de 200 dont Locavrac à Abbeville ou les Bio Coop d’Amiens, Creil ou Beauvais. Il est aussi possible d’en commander sur le site Internet de la marque. Le printemps est la saison de la montée de la sève servant à fabriquer des bourgeons. Le bouleau en produit 200 litres par jour : « Nous n’en prélevons que cinq, ce qui est très peu. Pour cela, nous faisons un petit trou dans le bouleau. Nous installons un robinet, relié à une poche », souligne Galiane de Poncins.

De multiples vertus
Quid des vertus de l’eau de bouleau qui devient de plus en plus à mode ? « Elle est reconnue pour éliminer les toxines autour des reins et du foie, présente Galiane de Poncins. Et a une véritable impact sur l’énergie et la vitalité, en aidant à hydrater les tendons et les ligaments car elle contient beaucoup de sels minéraux. Cette eau est recommandée par des ostéopathes, on en parlait déjà au XIIe siècle et c’était la cure préférée de Napoléon. Il suffisait juste de remettre au goût du jour cette recette ancienne ! »
Reste qu’à cause du confinement, les stocks 2020 sont très élevés et les dates limites d’utilisation optimale sont arrêtées à fin octobre. Galiane et Gilles de Poncins cherchent donc à offrir une partie de ces stocks à des professionnels qui sont invités à les contacter.

« C’était la cure préférée de Napoléon »

Une eau de bouleau 100% picarde.