Relance économique

Le Plan de Relance régional présenté dans la Somme

Fin Juillet, Xavier Bertrand, président du Conseil régional des Hauts-de-France, s’est entretenu avec les représentants du monde économiques de la Somme pour échanger sur la déclinaison locale du plan de relance d’1,3 milliard voté le 30 juin dernier.

Philippe Harchin, Philippe Hourdin, Xavier Bertrand et Fany Ruin (© Aletheia Press, DLP)

 « Ce plan n’a pas vocation à effacer les semaines de confinement mais il a été conçu pour mieux encaisser le choc, mieux rebondir mais aussi préparer l’avenir », lance Xavier Bertrand entouré par les responsables économiques de la Somme – CCI, Chambre des métiers et de l’artisanat, Chambre d’agriculture, Medef, Cpme, U2P, Capeb – et les représentants des collectivités et de l’État. Après le vote le 30 juin dernier d’un programme régional de relance d’1,3 milliard d’euros, le président des Hauts-de-France est allé à la rencontre des décideurs locaux afin d’échanger sur les modalités de ce plan. Se refusant à toute projection en termes de hausse du chômage ou de faillite d’entreprises, Xavier Bertrand s’est cependant dit préoccupé par la situation, professant un mois de septembre particulièrement difficile. « Mon objectif aujourd’hui est de protéger les habitants et les entreprises de la région, de favoriser l’emploi des jeunes mais aussi de soutenir les indépendants, les artisans et les commerçants qui se retrouvent sans revenus », souligne-t-il.

« L’une des clés pour réussir c’est d’aller vite. Plus on ira vite et plus on pourra amortir le choc »

Aller vite

Prêts d’honneur avec remboursement différé jusqu’à deux ans, formation professionnelle, charte pour mieux protéger les sous-traitants, accélération des délais de règlement des entreprises, clause favorisant l’emploi local en cas d’appels d’offres… Xavier Bertrand a détaillé les différentes mesures dont certaines ont déjà été mises en place. « C’est un plan qui s’adresse à toutes les entreprises, qu’elles soient petites moyennes ou grandes. L’une des clés pour réussir c’est d’aller vite. Plus on ira vite et plus on pourra amortir le choc », assure-t-il avant d’évoquer un soutien massif qu’il souhaite apporter à la commande publique. « Les communes qui lanceront rapidement des projets pourront bénéficier de subventions majorées de l’ordre de 10 à 15% », ajoute-t-il. En septembre, un numéro et un guichet unique prendront la suite de la ligne d’urgence mise en place pendant la crise sanitaire pour continuer à répondre à toutes les questions des chefs d’entreprise et les orienter vers les bons interlocuteurs. « Nous mettrons en place une équipe par département qui pourra assurer des permanences physiques pour être au plus près du terrain », poursuit Xavier Bertrand.

Préparer l’avenir

L’autre grand enjeu de ce plan est aussi de préparer l’avenir en favorisant une économie durable et locale. Une transition déjà débutée avec la 3ème Révolution industrielle (Rev3). La rénovation énergétique et le bâtiment font figure d’axes porteurs avec à la clé de la formation, de l’emploi local et un impact environnemental positif. « Il y a un réel besoin sur le territoire », pointe le président de Région qui s’est par ailleurs dit favorable à la pérennisation d’une filière locale de masques incarnée aujourd’hui par 66 points de production. « Cela aurait du sens, nous voyons bien que tant qu’il n’y a pas de vaccins ou de traitement, le masque reste indispensable », note-t-il.