Automobile

Le Contrôle technique d’Amiens Sud fait le plein

Repris en 2018 par Samuel Retourné et Loïc Bouquet, le Contrôle technique d’Amiens Sud contrôle jusqu’à 50 voitures par jour. Un chiffre en augmentation après la crise sanitaire.

Le contrôle technique demande entre 30 et 45 minutes (Aletheia Press / DLP)

 « J’étais contrôleur technique dans l’entreprise depuis 2016 et j’ai toujours eu envie d’entreprendre. Lorsque les anciens propriétaires ont décidé de partir en retraite en 2018, nous avons construit un projet de reprise avec mon associé Loïc Bouquet qui est expert automobile », explique Samuel Retourné. Indépendante, l’entreprise qui est membre du réseau Auto’nome, compte aujourd’hui quatre salariés – trois contrôleurs et une secrétaire – et assure en moyenne le contrôle de 50 véhicules par jour, qu’il s’agisse de voitures légères, d’utilitaires, de 4×4, de voitures de collection ou de camping-cars.

Une organisation optimale

« Avec le changement de règlementation en mai 2018 qui a rendu les contrôles plus stricts, notamment concernant la pollution et l’état général du véhicule, il a fallu faire preuve de beaucoup de pédagogie avec nos clients qui ne comprenaient pas forcément le rapport fait à la fin de la visite », confie Samuel Retourné. Valable deux ans, le nouveau dispositif vient vérifier 133 points. Une opération complexe assurée par l’équipe du Contrôle technique d’Amiens Sud en 30 à 45 minutes. Intransigeante et expérimentée, celle-ci prend ensuite le temps d’expliquer chacune de ses décisions aux conducteurs. « Nous pouvons leur montrer les pièces qui posent un problème, cela agit souvent comme un électrochoc, une prise de conscience », ajoute-t-il.

« Un véhicule qui n’a pas roulé peut être potentiellement dangereux »

Une vigilance qui a été particulièrement utile lors de la reprise de l’activité début mai. « Un véhicule qui n’a pas roulé peut être potentiellement dangereux », note le gérant qui a mis en place toute une procédure de désinfection des voitures contrôlées – jusqu’au nettoyage des ceintures de sécurité – pour rassurer à la fois ses salariés et ses clients. « Nous avons été très sollicités après le confinement, nous avons vu jusqu’à 70 véhicules par jour, c’était vraiment chargé, mais grâce à notre organisation nous avons pu rapidement absorber ce surcroit d’activité », note Samuel Retourné.

Samuel Retourné a repris l’entreprise en 2018 avec un associé.(c)Aletheia Press/ DLP.

Une offre aux entreprises

En plus des particuliers, le Contrôle technique d’Amiens Sud a noué des partenariats inédits avec des entreprises comme Auchan, Décathlon, Tom&CO, Cirano… permettant aux salariés de ces entreprises de bénéficier de conditions mais aussi de services privilégiés. « Nous allons chercher directement les voitures sur place, nous effectuons le contrôle avant de les redéposer. Les salariés ne s’occupent de rien », explique le gérant. Le compte rendu détaillé de la visite se fait ensuite par téléphone.