Groupement interprofessionnel d’employeurs du Soissonnais

Un acteur de l’emploi et de la formation

Depuis 35 ans, le Gips accompagne les entreprises adhérentes dans la problématique du recrutement. En 2016, le Groupement interprofessionnel d’employeurs du Soissonnais, a choisi d’élargir son offre de services en allant sur le champ de l’insertion et de la qualification et en proposant le Pass’recrutement.

Marie-Thérèse Piekacz, directrice du Gips et du Gieq : "c'est un travail d'équipe, avec un objectif gagnant-gagnant".

« Nous sommes un vrai acteur emploi-formation sur le territoire, nous menons un véritable travail partenarial pour sécuriser les futures embauches. Nous sommes un employeur qui agit pour le compte d’employeurs », résume Marie-Thérèse Piekacz, la directrice du Groupement interprofessionnel d’employeurs du Soissonnais (Gips). En activité depuis 1985 dans le domaine du recrutement, le Gips a choisi en 2016 d’étoffer son offre de services pour répondre aux besoins des entreprises adhérentes. Marie-Thérèse Piekacz explique : « Le métier du Groupement d’employeurs est la mise à disposition des salariés dans de l’emploi pérenne, c’est ce qui nous différencie de l’interim. Nous avons décidé en 2016 d’élargir notre offre de services dans le sud de l’Aisne en développant une nouvelle structure qui va travailler sur des problématiques remontées par nos adhérents. Le pari que nous avons fait est celui d’intégrer des publics nouveaux et de les former pour qu’ils soient en capacité d’aller sur des emplois locaux proposés sur le bassin d’emploi. »

Savoir-être
« Nous allons cibler un public plus large, nous allons nous attacher aux prérequis, recruter sur le savoir-être, nous nous chargerons ensuite de la formation au métier, en entreprise ou en centre de formation externe. Nous allons amener les chefs d’entreprises sur des salariés issus d’horizons nouveaux et pour cela nous devons rassurer le salarié et surtout le chef d’entreprise, détaille la directrice du Gips avant de poursuive : Nous devons dépoussiérer un certain nombre d’images, donner envie au public d’aller sur de nouveaux métiers. Nous travaillons sur trois secteurs d’activités en tension : l’industrie, le transport et la logistique. L’industrie peine à séduire pourtant les entreprises encore en activité, sont en recherche de collaborateurs. Dans le transport il n’y a pas un mais des métiers et actuellement c’est la course à la formation. La logistique a d’énormes besoins en recrutement notamment pour de très gros opérateurs. » Une fois ces publics pré-recrutés le Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Gieq) va confirmer ce choix en les préparant à occuper des métiers en tension dans le cadre du Pass recrutement. Durant huit semaines, le groupe composé d’une douzaine de personnes va apprendre des notions d’économie d’entreprise, de droit social, de sécurité en entreprise mais aussi de communication et de gestion du stress.

Trois Pass recrutement sont programmés pour cette année. Le premier a été signé fin février.