Mutuelle

La Mapa, proche de ses assurés

Comme son nom l’indique, la Mutuelle d’assurance des professions alimentaires (Mapa, 200 millions d’euros de chiffre d’affaires) assure l’ensemble des risques des commerçants de l’alimentaire. Elle compte sept agences dans les Hauts-de-France (à Boves, Laon, Arras, Boulogne-sur-Mer, Beauvais, Valenciennes et Lille) dans lesquelles travaillent 29 salariés.

(à g.) Florent Sellier, conseiller commercial du secteur de la métropole lilloise à la Mapa et Mr Fourchon de la boucherie charcuterie normande à Lille.

« Nous avons à cœur de couvrir au mieux et de façon efficace tous les risques des professions alimentaires, qu’il s’agisse de l’assurance du commerce, de la prévoyance, ou de la mutuelle pour les travailleurs salariés et non salariés. Nous assurons également la partie risque privé – auto, habitation », énumère Florent Sellier, conseiller commercial de secteur (Lille et métropole lilloise). Atypique dans le paysage mutualiste – c’est la seule mutuelle spécialisée dans l’alimentaire – la Mapa cultive depuis sa création en 1911 par deux marchands de bestiaux, Anatole Contré et Armand Charrier, sa spécificité. Sa recette : miser sur la qualité de ses produits et l’accompagnement humain prodigué à ses sociétaires.

« La Mapa est une mutuelle de proximité, c’est un de nos points forts »

Garanties spécifiques

« Nous avons une base de garantie générale, assortie de garanties spécifiques complémentaires, par métier. Sur les fours par exemple pour un boulanger, sur l’arrêt de froid – nous assurons l’ensemble des marchandises des réfrigérateurs – pour un boucher, ou sur les pertes d’exploitation, nous intervenons dès le premier jour de fermeture, sans franchise. Nous connaissons leurs problématiques d’assurance, c’est un vrai confort pour nos sociétaires, nous répondons vraiment à leurs besoins », détaille Florent Sellier, qui comme ses homologues, se déplace chez les sociétaires pour des visites de risque afin de les assurer au plus juste. Autre valeur ajoutée de la Mapa : il n’y a pas de plafond de garantie, pour le bris de matériel, de glace ou l’arrêt de froid, ce qui permet aux sociétaires de continuer leur activité en cas de problème. Les commerçants non sédentaires – ceux à la tête de food-truck ou faisant les marchés – ne sont pas oubliés : avec des garanties spécifiques – bris de matériel, marchandises transportées et la perte d’exploitation (notamment en raison d’intempéries climatiques par exemple).
« La Mapa est une mutuelle de proximité, c’est un de nos points forts, estime Florent Sellier. Nous allons rendre visite à nos sociétaire a minima tous les 18 mois, voire plus si besoin. Cet engagement fait partie de nos valeurs, les sociétaires savent qu’ils peuvent nous joindre, directement sur notre portable ou en contactant l’agence, en cas de problème ou pour un conseil. Nous sommes à leur écoute, c’est important, comme la réactivité qui caractérise la mutuelle. »