Solidarité

Amiens Métropole lance un plan de soutien de 20 millions d’euros

En complément des aides de l’État et de la Région, Amiens Métropole et la ville d’Amiens ont décidé d’apporter une série de mesures, pour aider les entreprises et commerces à passer ce difficile cap économique.

(C)AdobeStock

La maire d’Amiens Brigitte Fouré et le président d’Amiens Métropole Alain Gest ont présenté le 12 mai dernier ce plan de soutien économique de 20 millions d’euros, qui comprend le financement de nouvelles mesures et des réorientations de crédits déjà votées en 2020, est qui est destiné à limiter l’impact de la crise sanitaire sur l’activité économique et l’emploi et « en limiter les effets sur les futures recettes des collectivités ». Le service du Développement économique d’Amiens Métropole a décliné ce plan en trois temps : l’immédiat (limitation des dépenses et charges récurrentes des entreprises et injection de liquidités auprès des entreprises sous contrat avec l’agglomération), le court terme, avec un fonds de soutien (Fonds passerelle) permettant à l’entreprise de trouver un appui financier et d’apporter de la lisibilité par une méthode de remboursement des impayés, et enfin le moyen terme, avec le développement d’un plan de relance local.

De nombreuses mesures

Parmi les mesures mises en place : le Fonds passerelle, qui s’adresse aux restaurateurs et entreprises de moins de dix salariés, réalisant moins de 1,2 million de chiffre d’affaires (à l’exception des activités de restauration  intégrées sans limite de seuil), créées depuis moins d’un an (ou en cours de création pour les start-up). L’aide est comprise entre 2 000 et 4 000 euros, remboursables sur deux ans, avec différé de remboursement compris entre six à douze mois. Une dotation au Fonds de financement du Besoin en fonds de roulement (BFR, en cours de création par la Région et la Banque des territoires et d’un montant total de plus de 24 millions d’euros) de 370 000 euros est également prévue. Elle sera destinée à financer les BFR des entreprises de moins de dix salariés, sous forme d’avance remboursable sur deux ans, à taux zéro, plafonnée à 15 000 euros par entreprise et avec différé de remboursement d’un an.

« Il est essentiel pour nous de soutenir les commerçants et artisans », a de son côté rappelé Brigitte Fouré. Un soutien qui se traduit par une exonération des loyers des locaux commerciaux loués appartenant à la ville – totale en mars et avril, à 50% de juin à août, et de 25% jusqu’en décembre prochain. Les droit de place des commerçants non sédentaires sont eu réduits de 60%, les restaurateurs vont être entièrement exonérés de droit de terrasse jusqu’à la fin de l’année, de même que les artisans qui n’auront pas à payer la redevance de dérogation au stationnement les deuxième et troisième trimestres. Pour soutenir les commerces de centre-ville, le stationnement, en surface et en ouvrage, est gratuit jusqu’au 2 juin, une mesure qui sera prolongée si nécessaire.

Pour plus de renseignement sur l’ensemble des mesures : deveco@amiens-metropole.com.