ESS

Un Starter pour entreprendre

La Machinerie à Amiens présentait fin février le programme Starter aux créateurs désireux d’entreprendre autrement. Formation, expérimentation, prototypage et suivi individuel font partie des services du programme Starter.

Le dispositif Starter est proposé par La Machinerie depuis 2016. Il aide les porteurs de projet économique avec une utilité sociale ou environnementale. Il s’agit d’un programme d’incubation entièrement gratuit d’au moins trois mois afin de développer son idée via la formation, l’échange et le prototypage. « Le Starter offre un accompagnement individuel et collectif avec des formations et ateliers collectifs sur les différentes dimensions de l’entrepreneuriat, sur l’innovation sociale et sur l’ESS. Il y a en tout 15 demi-journées de formation. Nous les orientons aussi vers des acteurs et dispositifs locaux afin de trouver le financement, le conseil et la formation adaptés. Ce programme puise sa richesse dans l’écosystème de La Machinerie. Nous avons ici 85 co-workers, ce qui constitue un vivier riche d’entrepreneurs de tous les horizons », assure Juliane Kurtzke, la responsable de l’entrepreneuriat.

Le programme d’incubation Starter permet à des porteurs de projets de développer leur idée.

Le lieu est totalement adapté pour proposer l’accès à l’atelier de fabrication numérique pour prototyper, à un espace de travail partagé, aux compétences de l’équipe de La Machinerie constituée d’une ébénisterie ainsi que de la mécatronique, de la gestion, de la construction, de la mécanique, de l’électronique, et du design de projet. Il y a aussi son réseau composé d’entrepreneurs, de salariés, de co-workers, makers, professionnels extérieurs et de partenaires.

Deux appels à candidatures par an

Deux fois par an, La Machinerie ouvre un appel à candidatures pour rejoindre le programme Starter. Une quinzaine de projets sont retenus chaque année. Parmi les précédents projets accompagnés figurent Sigo Healthcare, qui propose des solutions innovantes pour la e-santé et l’un des premiers à intégrer la pépinière santé Biolab. Ou encore Tesseract, la solution de robots industriels flexibles, innovants et simples. Parmi les lauréats de la promotion Starter V, il y a également Guillaume Themistocle pour la création d’une plate-forme de financement des projets associatifs, Zaïna Gallet pour la création et l’organisation d’ateliers de couture, Marie-Hélène Prévost pour le Café des enfants, Sandra Gutierrez avec ScienMak, Emmanuelle Praget qui développe un cabinet de conseil RH Handicap et Clarisse Castiaux pour la création d’une recyclerie créative. « Le comité de sélection fait un tour d’horizon de leurs projets, interroge les finalités et les objectifs des projets présentés, travaille sur les parties prenantes que sont les clients, partenaires, concurrents, bénéficiaires et réfléchit sur un plan d’action. Le programme durera jusqu’à la fin juin prochain [ndlr : pour les projets issus du deuxième comité de sélection qui s’est tenu le 12 mars] », conclut la responsable entrepreneuriat.

Reportage réalisé avant confinement.