Entreprises

Cerfrance Picardie Nord de Seine a gardé le cap

Rendez-vous et réunions en visioconférence, télétravail… Cerfrance Picardie Nord de Seine a su faire des contraintes du confinement une force. Avec un mot d’ordre durant cette période compliquée : la solidarité, une valeur qui fait partie de l’ADN du réseau associatif spécialisé dans le conseil et l’expertise comptable.

Olivier Taisne, Directeur général de Cerfrance Picardie Nord de Seine.
Mis en place durant le confinement, les webinars perdureront.

Comme pour beaucoup d’entreprises, Cerfrance Picardie Nord de Seine a massivement eu recours au télétravail. Les agences ont été fermées dès le début du confinement, seuls deux sites supports – Amiens et Beauvais – sont restés ouverts avec une dizaine de personnes en présence physique, pour renseigner les clients sur les dispositifs gouvernementaux mis en place. « Nous avons aussi fortement développé les rendez-vous conseils en visioconférence, et poussé la captation des documents par voie dématérialisée, via une application connectée sur l’extranet client, qui permet le partage des fichiers, indique Olivier Taisne, Directeur général Cerfrance Picardie Nord de Seine. Pour continuer à avancer sans prendre de retard dans la finalisation des comptabilités, nous avons également rendu possible dès le 27 mars le dépôt de pièces comptables en agence, avec une procédure sécurisée d’accueil sur rendez-vous sur une demi-journée d’ouverture, et récupération par les collaborateurs 24 heures plus tard. » Autant de dispositions qui ont permis à Cerfrance de poursuivre son activité à un rythme quasi normal et de ne pas perdre le lien avec les clients.

« garder le contact avec les clients était aussi important pour le côté simplement humain »

Accélérateur de pratiques de travail

Pour Cerfrance Picardie Nord de Seine, le confinement aura été en quelque sorte un accélérateur de la mise en place de pratiques de travail auxquelles réfléchissait l’équipe dirigeante. C’est le cas pour le télétravail, dont la faisabilité devait être étudiée cette année, et dont l’expérience a pu être menée grandeur nature avec cette parenthèse confinée. Même chose pour les webinars mis en place, qui ont vocation à continuer.

« Nous allons aussi capitaliser sur l’augmentation de la fréquence de nos rendez-vous clients en visio, nous y réfléchissions déjà et l’expérience a montré que c’était possible, précise Olivier Taisne. Idem pour la dématérialisation des documents et la transition numérique, le confinement en aura accéléré l’aboutissement. Au-delà de l’accompagnement technique, garder le contact avec les clients était aussi important pour le côté simplement humain, certains avaient vraiment besoin de parler, d’être écoutés. Cette attention fait partie de notre métier et de nos valeurs », ajoute Olivier Taisne qui se dit fier de la « très grande capacité d’adaptation des équipes, de la qualité de leur travail effectué à distance et de la relation avec les clients qui se sont adaptés à ces nouveaux modes de collaboration ».


Cerfrance Picardie-Nord de Seine, c’est :

  • 23 sites.
  • 21 agences (dont 17 dans l’Oise et la Somme).
  • 600 collaborateurs.
  • 38 millions d’euros de chiffre d’affaires.