Maréchage

La Potagère fête ses 60 ans

Magasin familial, La Potagère est incontournable à Mareuil-Caubert pour qui veut acheter des fleurs, des fruits, des légumes ou s’approvisionner dans la pépinière. Et ça dure depuis 60 ans.

La Potagère : qualité, choix et prix corrects.

Richard Tétu est un homme heureux. À 74 ans, il fête les soixante ans de l’activité qu’il a créée à Mareuil-Caubert, aux portes d’Abbeville. Et surtout, il est fier d’avoir transmis à son fils les rênes de l’entreprise. Dans quelques années, l’un de ses petits-fils devrait le rejoindre comme comptable. L’aventure familiale se poursuit en toute quiétude. 

Liberté 

Après son certificat d’études passé avec mention, Richard Tétu, qui a soif de liberté et ne veut pas qu’on lui donne des ordres, se lance dans le maréchage de fleurs et de légumes, d’abord pour lui et ensuite pour les autres. Il vend ses productions sur les marchés puis commence notamment à collaborer avec un grand hôtel d’Abbeville. Son père lui trouve trois hectares de terre à Caubert : « Je les ai bêchés à la main, confie celui qui continue d’aider son fils. J’ai commencé avec un vélo, une remorque, une bêche et un râteau.» Au fil des années, l’activité et la clientèle se développent. Il alimente, par exemple, la centrale d’achats de La Ruche picarde, des supermarchés et des hypermarchés. Il collabore avec des commerçants, des restaurants, des collectivités et commence à vendre sur place. Dès 1982, il cesse de travailler pour la grande distribution. Il ne fait plus que du négoce et privilégie les produits locaux. Ensuite, il commercialise des fleurs coupées et de massif. Puis, il est temps pour lui de faire construire l’actuel magasin qui s’étend pour le moment sur 5 200 m2. Une extension est en effet prévue pour abriter une partie des plantes et apporter un confort supplémentaire à la clientèle. 

« Nous réalisons 70% de notre chiffre d’affaires avec le magasin et 30% avec les livraisons »

Transmission 

En janvier 2006, le ministre des PME, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions libérales, Renaud Dutreil, lui décerne le « Mercure d’Or ». En 2007, il transmet son commerce à son fils François. « Je suis satisfait de son engagement. Il est honnête, courageux et humain. Il a la chance de pouvoir compter sur une bonne équipe », se félicite-t-il. Il compte désormais 10 salariés. Miel, légumes, confitures, farine, il aime à travailler avec des producteurs locaux. Côté pépinière, les roses viennent de la région de Nantes, les plantes de massif grandissent dans le Nord ou en Belgique. « Nous investissons en permanence pour la présentation des produits et pour le confort de la clientèle, souligne ce dernier. Désormais, nous réalisons 70% de notre chiffre d’affaires avec le magasin et 30% avec les livraisons. Les professionnels continuent de nous faire confiance car ils savent qu’ils seront livrés à heure fixe, qu’ils auront des produits de qualité et bien placés en prix. Nous sommes avant tout à l’écoute de nos clients. S’ils nous demandent un produit qui n’est pas courant, nous faisons tout pour l’avoir. Nous avons de la chance, plusieurs fournisseurs répondent présents aussi. »`

 

Père et fils, toute une histoire de famille.