Innovation

K-Lamar, pour une communication ludique

Après le crash-kart, Florian Lach, en collaboration avec Sébastien Bourdon développe une nouvelle activité mêlant vélo à trois roues et audioguide via GPS. Un concept qui peut toucher autant le tourisme que l’événementiel.

« Le fatTrike s’adapte à tous les terrains ». Crédits : DLP Aletheia Press

« Tout est parti d’une balade en famille », sourit Florian Lach. L’entrepreneur originaire de l’Aisne a fondé K-Lamar, une entreprise spécialisée dans la création d’activités ludiques innovantes, il y a un an. Incubé à Amiens, il fait la rencontre de Sébastien Bourdon. C’est lui qui lui propose une sortie en Baie de Somme en fatTrike, un drôle de vélo tout terrain à trois roues venu des États-Unis. « C’est un outil formidable qui s’adapte à tous les milieux et à tous les publics, même les non-sportifs peuvent participer à une randonnée sans difficulté », assure ce guide autodidacte à la tête de Rando Trike. « La position du fatTrike permet d’être un peu en hauteur et d’avoir une vue dégagée à 360°, on en prend plein les yeux ! », ajoute-t-il. De fil en aiguille, l’idée de rajouter « un peu de techno » au fatTrike germe dans l’esprit de Florian Lach. « Lorsque l’on propose une visite guidée, c’est toujours compliqué pour les participants de bien entendre le guide, d’avoir le temps d’observer les paysages alentours ou de faire des pauses photos », note-t-il. Très vite, il imagine un vélo connecté équipé d’un audioguide intégré grâce à un GPS. Un système qui permet de profiter à son rythme et selon ses envies de la visite.

Itinéraire test

« Un peu par hasard j’ai pitché l’idée de ce vélo connecté lors d’un concours lancé par la ville de Saint-Quentin. Les représentants de l’Office de tourisme ont tout de suite accroché », se souvient Florian Lach. En partenariat avec Orange, l’incubateur Faubourg Numérique et Rando Trike, l’entrepreneur a pour objectif de mettre sur pieds deux itinéraires test à Saint-Quentin. La technologie étant en cours de développement, un POC (Proof of Concept) permettra de fixer les choses en mars prochain. « L’intégration du GPS va prendre du temps, ensuite nous aurons une période d’essai, il y a aussi une évolution du produit à prévoir. Le concept devrait être validé pour l’automne », confie Florian Lach qui pense déjà à la commercialisation du produit via deux biais, de l’exploitation en direct mais aussi à de la vente à des professionnels.

Des débouchés multiples

Outre les collectivités locales qui peuvent voir ce vélo connecté comme un réel outil de communication pour le territoire, Sébastien Bourdon et Florian Lach imaginent déjà de multiples débouchés. « Cela peut être intéressant pour les propriétaires de camping qui sont toujours à la recherche de nouvelles activités. Cela peut aussi s’appliquer au secteur de l’événementiel pour des séminaires ou des séances de team building », souligne Sébastien Bourdon qui évoque également la possibilité de proposer des locations longues durées avec des parcours intégrant des rencontres d’artisans ou des nuits dans des lieux insolites. Cette nouvelle activité viendra à terme renforcer l’offre de K-Lamar qui rencontre en parallèle un réel succès avec ses kartings électriques connectés.

Sébastien Bourdon et Florian Lach.©DLP Aletheia Press.