Pôle Emploi

Des résultats encourageants dans l’Aisne et la Somme

Les résultats 2019 et les perspectives 2020 pour les départements de la Somme et de l’Aisne ont été présentés par le directeur territorial de Pôle emploi Aisne/ Somme Jean-Pierre Tabeur. Des notes positives tant pour les demandeurs d’emploi que pour les entreprises.

Jean-Pierre Tabeur, le directeur territorial Pôle emploi de l'Aisne et de la Somme.

« Le retour à l’emploi durable est en augmentation. Des efforts soutenus ont été faits de la part de l’État et de la Région pour accompagner les personnes à trouver un emploi pérenne par l’intermédiaire, par exemple, de chantiers d’insertion comme à Château -Thierry ou bientôt du chantier du canal Seine-Nord-Europe », a expliqué le directeur territorial Jean- Pierre Tabeur, lundi 10 février au Pôle emploi de Ham.

En 2019, Pôle emploi Somme et Pôle emploi Aisne ont constaté une qualité en progression sur les délais d’indemnisation avec un taux de 96,2% de demandeurs d’emploi satisfaits du délai de leur indemnisation et avec un taux de 71,4% de demandeurs d’emploi satisfaits de leur suivi des services numériques. Du côté des entreprises, la structure note également une hausse significative de la satisfaction de celles-ci sur le traitement de la dernière opération de recrutement par rapport aux quatre dernières années avec un taux de 79,1%. « Chaque Pôle emploi a organisé des jobs dating ainsi que des semaines thématiques sur le numérique, le maritime ou encore une semaine organisée sur les emplois francs. », souligne le directeur. Forts de ces éléments du bilan des quatre dernières années, les chiffres sont encourageants puisque 42% des demandeurs d’emploi accèdent à l’emploi dans les six mois suivant leur inscription (emploi de plus d’un mois en CDD et CDI).

L’année 2019 a également été une année de préparation de la convention tripartite (Pôle emploi, l’Unédic et l’État) avec trois orientations stratégiques : accélérer le retour à l’emploi durable en anticipant les besoins de chacun et en apportant une réponse personnalisée tout au long du parcours. « Lutter plus efficacement contre les difficultés de recrutement ainsi que développer et valoriser les compétences des demandeurs d’emploi avec des formations plus pertinentes, plus accessibles, plus efficaces qui aboutissent à un recrutement et un retour à l’emploi durable », a souligné le directeur, avant d’ajouter : « Notre slogan étant,  « Faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin  » ».

Pôle emploi et le Département de la Somme se fixent comme objectif de développer l’accompagnement global, c’est-à-dire que le demandeur d’emploi pourra être accompagné par un binôme : un travailleur social et un conseiller de Pôle emploi dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté 2020-2022.

Des nouveaux services

Pour les demandeurs d’emploi les plus autonomes, un nouveau suivi va être mis en place par un réseau social baptisé « Sphère emploi », des rencontres collectives autour de sujets partagés, des prises de rendez-vous en ligne et un diagnostic numérique au démarrage de l’accompagnement. Afin de rapprocher les demandeurs d’emploi et les recruteurs, la poursuite de formations répondant aux besoins des entreprises, en partenariat avec le Conseil régional, vont continuer avec des parcours de formation personnalisés en entreprise. Il est également prévu d’intensifier la préparation des candidats pour réussir les recrutements et revaloriser un système de recommandations avec d’anciens employeurs. Jean-Pierre Tabeur a également annoncé qu’une action de recrutement par le sport aura lieu en mai . « Nous allons organiser une rencontre où demandeurs d’emploi et employeurs se retrouveront pour pratiquer un sport ensemble. Une façon de casser les barrières, de créer des liens et d’observer les équipes ». Pour les demandeurs d’emploi en situation de handicap, un lieu unique d’accompagnement Pôle emploi et Cap emploi va être proposé pour créer une offre de services intégrée et plus efficace, soit 19 territoires pilotes en 2020 et qui sera généralisée en 2021.

Un nouveau diagnostic pour le demandeur d’emploi

Pour donner aux demandeurs d’emploi toutes les clés de la réussite de leur parcours vers l’emploi durable, un nouveau diagnostic va être mis en place progressivement dans toutes les agences de Pôle emploi. « Les demandeurs d’emploi vont bénéficier de deux demi-journées pour faire le point sur leurs compétences et leurs besoins. Ces rencontres permettront de renforcer le premier contact. L’occasion d’identifier les freins à la reprise de l’emploi tels que la maîtrise du numérique et celle de la langue. Cela permettra également de faire connaître les services du Pôle emploi et de se projeter sur le marché du travail en rencontrant des chefs d’entreprise », conclut le directeur.

Deux entreprises témoignent :

Alain Giammusso, le DRH de Maguin et une personne en contrat de formation ont témoigné de leur collaboration.

Le directeur des Ressources humaines, Alain Giammusso, de l’entreprise spécialisée en construction Maguin basée à Charmes, est venu accompagné de Louis, 43 ans, employé en contrat de qualification depuis maintenant trois mois. « J’ai travaillé dans le bâtiment en tant que coffreur mais je n’avais que des missions ponctuelles. J’ai découvert que le métier de chaudronnier offrait de nombreuses possibilités plus que mes missions dans le bâtiment. Grâce à Pôle emploi de Chauny, j’ai été très bien accompagné et aujourd’hui je suis en formation chez Maguin. J’espère décrocher un CDD ou CDI à la fin de ma formation », explique le futur chaudronnier. Quant au DRH, il avoue être ravi de cet accompagnement. « Nous rencontrons de grosses difficultés à recruter des chaudronniers. Avec Pôle emploi nous avons réalisé un énorme travail en amont. Sur les 200 candidats, 24 ont été retenus. Recruter c’est un investissement en temps », explique le directeur des Ressources humaines.

Quant à Prescillia, la jeune femme est elle aussi en contrat de qualification chez Evonik-rexim, une société spécialisée dans le domaine de la chimie de spécialité basée à Ham. Lors d’une présentation de l’entreprise à la salle des fêtes de Ham, celle-ci a découvert que cette industrie chimique se situait à quelques pas de chez elle et recherchait des collaborateurs. Après avoir passé les tests et trois entretiens, elle a été retenue. « Ma formation va durer 18 mois et je sais que mon diplôme est reconnu au sein de l’industrie chimique. Je suis en cours théorique une semaine par mois au sein de l’entreprise et le reste du temps en formation avec les salariés. J’ai été très bien accueillie », souligne-t-elle. Quant au responsable des Ressources humaines, Alexandre Robin d’Evonik, il confie que l’entreprise n’aura pas la capacité d’embaucher toutes les personnes en formation mais qu’une dizaine d’entre eux trouvera un emploi dans l’usine.

Prescillia en contrat de qualification chez Evonik a également présenté son retour vers un emploi pérenne.

Pôle emploi en chiffres 

Nombre de demandeur d’emploi (catégorie A/ B/ C) entre le 4e trimestre 2018 et le 4e trimestre 2019 :

Dans la Somme, ce nombre s’élève à 55 740 en 2018 contre 53 010 en 2019, soit une baisse de 4,8%.

Dans l’Aisne, ce nombre s’élève à 55 480 en 2018 contre 53 780 en 2019, soit une baisse de 3,1%.

Afin d’augmenter les recrutements, Pôle emploi adapte ses services et amplifie son intervention au cœur des territoires : 1 015 jobs dating « emploi » et 505 jobs dating « formation » ont été proposés durant l’année 2019.

Le résultat des dispositifs gouvernementaux destinés aux demandeurs d’emploi les plus en difficulté s’affiche à 425 entrées d’emplois francs en 2019.

Pour le plan d’investissement concernant les compétences, Pôle emploi enregistre 16 897 entrées en formation en 2019, dont 10 867 au bénéfice de demandeurs d’emploi non qualifiés.