Services

Des containers habitables

L’entreprise FCA constructeur d’Abbeville transforme des containers maritimes en lieu de vie : résidence principale, lofts de vacances, magasins. Le résultat est étonnant.

Le loft de vacances témoin fait classe.

Sur la route entre Abbeville et Drucat, le loft de vacances témoin de 60 m2 avec ses larges baies vitrées, son bardage bois et sa terrasse couverte de 15 m2 dénote et fait classe. Il est le résultat de l’agencement de plusieurs containers maritimes. Baptisé Adélaïde, il fait partie de la gamme de loft de vacances Koala.

Réseau de distribution 

Basée à Abbeville, l’entreprise FCA (Fabrication de containers aménagés) constructeur leur donne une seconde vie plutôt inattendue : « Nous les achetons via un réseau de distribution dans différents ports, racontent Philippe Courcy et Vincent Paillard, les deux associés, on prend les premiers voyages. Ceux qui ont effectués un seul trajet entre la Chine et l’Europe. Ils ne sont pas abîmés. Ils mesurent 15 et 30 m2

Ensuite, ils sont aménagés par Patio Home Solutions, une entreprise de 12 salariés, gérée par Philippe Courcy : « Tous les matériaux utilisés sont recyclés ou recyclables, poursuivent-ils, ici, pour l’étage, nous avons utilisé des planchers de wagon et au rez-de-chaussée, des planchers anciens. Au mur, les plaques posées sont un mélange de bois et de ciment. Les containers sont alimentés en chauffage par des planchers chauffants, des poêles à granulés, de la climatisation réversible ou des radiateurs électriques. Les toits peuvent être aménagés en terrasse ou végétalisés. Au total, il faut compter trois mois de fabrication et une semaine de pose. » 

De 1 800 à 2 500 euros le m2

Les curieux commencent à être nombreux à s’arrêter et à poser des questions : « Nous avons décidé d’installer un loft de vacances témoin ici car les gens ont besoin de voir, de visiter. Sur place, ils se rendent compte que les containers sont modulables, démontables facilement et déplaçables. Chaque container est fabriqué indépendamment. C’est l’idéal par exemple pour ceux qui ne veulent pas passer leurs vacances au même endroit. C’est plus confortable qu’un mobil-home. » 

« Au total, il faut compter trois mois de fabrication et une semaine de pose »

Ils ont développé trois gammes pour des tarifs allant de 1 800 à 2 500 euros le m2. La gamme Kiwi propose des habitats résidentiels. Il faut alors un permis de construire. Les m2 eux sont illimités. Il est possible d’ajouter un garage ou un sauna. Les clients peuvent aussi venir avec leurs idées. La gamme Koala est dédiée aux lofts de vacances ou d’habitation légère de loisirs (HLL). Ils peuvent commencer à 15 m2 (chambre et salle de bain) et jusque 90 m2. Ils sont destinés aux investisseurs, aux particuliers, aux campings, aux gérants d’hôtels, aux villages de vacances et peuvent servir de logements saisonniers. Quant à la gamme Kangouroo, elle peut abriter des magasins, des stands, de l’événementiel, des paillottes, des guinguettes sur l’eau et aussi des scènes de spectacles. Chaque container est posé sur des plots, vissés dans le sol. 

Quant à la durée de vie de ces nouveaux espaces qui ne demandent pas d’entretien extérieur, elle serait illimitée.

L’intérieur est spacieux.