Numérique

ALO : pour une transition numérique pertinente

Animée par un désir ardent de se surpasser et de relever de nouveaux défis, Cathy Flicourt a décidé de se jeter dans le monde de l’entrepreneuriat en créant ALO. Implantée à Salouël, la société accompagne les entreprises souhaitant utiliser l’outil numérique pour augmenter leur organisation.

Cathy Flicourt, Fondatrice de l’entreprise Alo.

Après une carrière de 18 ans en tant qu’enseignante en informatique, Cathy Flicourt a pris la décision de quitter l’enseignement afin de se lancer dans la création de son entreprise. Consciente du réel besoin d’accompagnement numérique présent dans la région, elle a naturellement choisi d’y implanter sa structure afin d’accompagner les établissements en leur proposant des solutions sur mesure. « Je n’étais pas novice dans le domaine puisque nous avons déjà créé plusieurs sociétés avec mon époux, j’avais donc déjà une certaine expérience dans ce parcours enrichissant, qu’est la création d’entreprise », confie la responsable. ALO crée des logiciels de toute nature et sur toute plate-forme (PC, smartphone, tablette). Elle cible aussi tout type d’organisme souhaitant intégrer un outil numérique dans sa gestion ou sa production dans le but d’améliorer sa performance. L’institution accompagne sa clientèle dans sa transformation digitale à travers notamment le développement d’applications informatiques flexibles, la création de sites web ou encore le conseil et l’audit numériques. Et ce, en adaptant l’ensemble de ses prestations aux besoins spécifiques de chaque client.

Une solution sur-mesure 

L’enseigne met en avant un logiciel métier baptisé « ALOFLEX ». Selon la gérante, ce dernier a été conçu après avoir identifié certaines problématiques communes rencontrées par les chefs d’entreprise. C’est un dispositif destiné à faciliter la planification stratégique et organisationnelle de la société et qui facilite le quotidien aussi bien des dirigeants que des collaborateurs. Il apporte des solutions à plusieurs niveaux telles que la traçabilité des appels, la gestion des notes de frais et des demandes de congés, la prospection et le suivi commercial, le service après-vente, etc. « Notre force est de proposer des outils personnalisés et d’être à proximité et donc pouvoir guider les clients tout au long de leur période de transition », affirme-t-elle. A l’avenir, Cathy Flicourt souhaite continuer de développer « ALOFLEX » afin de répondre au mieux aux besoins de ses clients et les aider à relever le défi de leur transition numérique puisque celle-ci constitue aujourd’hui un véritable levier de croissance. Par ailleurs, ALO a déjà réalisé une plate-forme de gestion d’inscriptions pour « Amiens for youth », un événement géré par Amiens Métropole.