Innovation

EuraTechnologies : l’antenne de Saint-Quentin officiellement lancée

Déjà active depuis un an, l’antenne saint-quentinoise de l’incubateur de start-ups lillois EuraTechnologies a été officiellement lancée le 17 décembre dernier dans les locaux de l’espace Créatis à Saint-Quentin, en présence de Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France et président de la Communauté de l’Agglomération du Saint-Quentinois

Raouti Chehih, directeur de l’incubateur EuraTechnologies Lille et la responsable de l’antenne saint-quentinoise Luminata Kanho, ont animé cette matinée de lancement à l’Espace Créatis.

L’antenne saint-quentinoise de l’incubateur lillois EuraTechnologies a déjà accueilli vingt-cinq porteurs de projets depuis douze mois qu’elle est ouverte, un bilan positif que Frédérique Macarez, maire de Saint-Quentin et vice-présidente de l’Agglomération du Saint-Quentinois, avait eu fierté à présenter, le 13 novembre dernier, en ouverture des Robomeetings, évènement consacré à la robonumérique. Le lancement officiel de l’incubateur saint-quentinois, le 17 décembre dernier, dans les locaux de l’espace Créatis où il est implanté, s’est déroulé au cours de l’autre rendez-vous consacré à la robotique, l’EuraTech day Robotique et industrie. Le président du directoire d’EuraTechnologies, Raouti Chehih a ouvert la matinée de travail en ces termes : « Je suis fier aujourd’hui du lancement officiel de cette belle implantation d’EuraTechnologies à Saint-Quentin en lien avec les acteurs locaux, je suis certain qu’une belle aventure est en train de s’écrire ici », avant de rappeler que l’outil a vocation à « soutenir les entreprises du Saint-Quentinois, à développer des produits et des emplois. Nous sommes actuellement en train de préparer des générations de futurs entrepreneurs mais également de mettre en place des formations pour les salariés ».

« Un formidable accélérateur de développement »
« Saint-Quentin nourrit beaucoup d’espoir sur votre présence », a insisté Frédérique Macarez, expliquant que cet incubateur était « le maillon manquant à Saint-Quentin pour permettre aux pépites locales de se tester avant de naître et de grandir sur le territoire. Futurs ex incubateurs, j’espère que vous allez prospérer, nous comptons sur vous et nous saurons être présents ».

« EuraTechnologies est un formidable accélérateur de développement »

De son côté Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France mais également président de la Communauté de l’Agglomération du Saint-Quentinois, a souhaité rendre hommage à deux visionnaires, Pierre André, ancien maire de Saint-Quentin et Pierre de Saintignon, ancien élu socialiste du Nord candidat à la présidence de Région, qui ont eu en leur temps, l’idée de « marier l’industrie et le numérique ». « EuraTechnologies est un formidable accélérateur de développement, une chance pour le Saint-Quentinois. Nous faisons tout pour connaître l’accélération fulgurante dont le Saint-Quentinois a besoin, pour favoriser un véritable rebond industriel et permettre au territoire de relever la tête », a développé Xavier Bertrand.

Numérique et robotique : quel impact ?
Lors de cette matinée du lancement officiel de l’incubateur de start-ups à l’espace Créatis, plusieurs temps d’échanges ont permis aux participants de témoigner de l’apport du numérique ou de la robotique dans de nombreux secteurs d’activités.
De l’industrie 4.0 et de l’IoT (Internet of Things), il fut question avec deux interlocuteurs de sociétés partenaires, Alex Danvy de Microsoft et Nicolas Lesconnec de Sigfox. L’objectif, ont-ils expliqué, est de permettre aux clients de « transformer les données collectées en informations afin de prendre les bonnes décisions au bon moment ».
La robotique à la portée de tous ? Dans les secteurs de l’industrie, des produits pharmaceutiques mais également à la SNCF, Florian Dordain fondateur de Tesseract, Adam Skiredj de la société IKTOS et Louis Romain Joly, chef de projet robotique à la SNCF, en ont porté témoignage. La robotique de précision, et notamment dans le domaine médical, Michel Lefranc, chirurgien robotique au CHU d’Amiens, et Vincent Thavonekham de Viséo, ont exposé l’apport des robots dans le domaine médical et des résistances restant à lever pour développer « l’outil efficace d’un point de vue santé ».
La rencontre s’est achevée par le témoignage de plusieurs jeunes entrepreneurs accueillis dans l’incubateur saint-quentinois à la recherche de financeurs, de collaborateurs ou de contacts pour développer leur activité.

L’impact du numérique a été illustré sous ses différents aspects par les intervenants invités.
Le président de Région Xavier Bertrand a souhaité que cette inauguration officielle se déroule comme une réunion de travail.