Un nouveau centre d’entreprises sur les Hauts-De-Margny

Le triangle des Hauts-de-Margny inauguré début septembre a accueilli sa première entreprise, Batifix. Margny-lèsCompiègne continue de développer son parc d’activités après l’arrivée des Archives communales, et la venue de LSM Formation. D’autres entreprises vont s’installer dans les mois à venir, et à terme, ce seront 250 à 300 emplois créés.

Philippe Enjolras explique le concept de ces centres d’entreprises. À ses côtés, Philippe Marini, Bernard Hellal et Xavier Delply.

L’Isarienne, créée en 2015, est la réunion inter consulaire de la CCI et de la Chambre des métiers et de l’artisanat de l’Oise, présidée par Philippe Enjolras. Son but est de dynamiser l’immobilier pour les TPE et PME. « Notre rôle est de faire la coordination entre les élus, les entreprises, et les bâtiments leur convenant. Des entités identiques déjà existantes dans l’Oise ont un taux de remplissage de 95%. » Ce centre d’entreprises est destiné à accueillir des sociétés tertiaires dont Batifix dans quatre lots et des artisans et des petites entreprises dans 12 lots de 130 mètres carrés. Tous comprennent un espace bureau. Philippe Marini, président de l’ARC a rappelé : « Notre première priorité est l’activité économique liée au développement des entreprises, car cela tire tout le reste. Cette nouvelle zone va s’agrandir pour que dans les dix ans à venir elle ait une superficie de 300 hectares. Les agriculteurs sont dédommagés et de nouvelles terres leur sont proposées. »

Une situation stratégique

Directeur de Batifix, Xavier Delply a décidé, pour des raisons familiales de venir dans le compiégnois : « Après avoir visité beaucoup de structures, nous nous sommes arrêtés sur cet endroit, en raison des croisées d’autoroutes avec le Nord, l’Île-de-France et l’Est. Depuis 30 ans, nous commercialisons des vis, qui sont fabriquées en Allemagne, exclusivement dédiées aux professionnels, Elles sont utilisées dans les stades de foot, les hôtels, les bâtiments industriels etc. Arrivés début septembre à Margny, nous avons déjà huit salariés. Nous réalisons un chiffre d’affaires annuel de 3,5 millions d’euros. » Ce parc va bénéficier d’importants aménagements pour renforcer son attractivité liée au développement économique et au complexe du Tigre. L’ARC a voté un budget de 700 000 euros pour les aménagements paysagers, l’éclairage public et un accès piéton sécurisé depuis Margny.