Aménagement

Repenser les Villes Sœurs

La CCI Littoral Hauts-de-France, avec le département de la Seine-Maritime et la communauté de communes des Villes Sœurs, s’est saisie d’une réflexion concernant l’attractivité de Eu, Mers-les-Bains et Le Tréport. Les premiers axes viennent d’être présentés.

Jérôme David, vice président de la CCI Littoral Hauts-de-France.

Eu et Le Tréport, les Normandes, et Mers-les-Bains, la PicardeÀ elles trois, les Villes Sœurs, entre deux régions et deux départements, sont différentes mais tellement complémentaires. Face à un monde qui change et qui va faire la part belle aux territoires, elles ont tout a gagné : « Leur heure a sonné », affirme Jérôme David, vice président de la CCI Littoral Hauts-de-France.

Fin des modèles verticaux

Pour lui, cest la fin des modèles verticaux, place au développement des petites structures dans un esprit start-up, à lavènement des circuits courts, au passage au 4.0 pour les entreprises: « Face à ces bouleversements, notre territoire complexe, réparti sur la rive de La Bresle, dispose de toutes les composantes pour réussir. Il sagit de bien les orchestrer autour dune vision de cet espace à partager », poursuit-il.

Le diagnostic repose sur des enjeux économiques constituant de véritables atouts : le verre, la robinetterie et la ferronnerie. Lindustrie compte un salarié pour huit habitants, le tourisme occupe 700 salariés [ndlr, : la liaison ferroviaire Abancourt (Oise)-Le Tréport doit rouvrir en février et va placer Le Tréport à moins de 2 h 15 de Paris], le commerce représente 420 établissements et 1 280 salariés. Quant au port, il concentre 1 200 emplois directs et indirects.

La vision de la CCI

La CCI Littoral Hauts-de-France a donc présenté sa vision : « On sest fait plaisir. On a eu envie de rêver. Je reconnais que lon sort de notre mission car ce sont les élus qui décident », a souligné Jérôme David. Attirer, recruter, innover et simplifier sont les quatre maîtres mots : attirer par la mise en valeur des Zones dactivités, créer des espaces de coworking, aménager des hébergements en colocation, aller vers la création dun cluster des métiers du verre, faire de la filière du luxe un cluster international, recruter en sensibilisant et en valorisant les métiers de lindustrie, en créant une école de production, en mettant en place des formations pour les métiers en tension, innover en encourageant les entreprises dans leurs démarches de transformations, en réhabilitant la cité verrière de Nesle Normandeuse et enfin simplifier, en accompagnant par exemple les projets de développement industriel.

La CCI Hauts-de-France trouve opportun de reconquérir les emprises SNCF qui coupe les espaces urbains afin den faire par exemple un pôle multimodal pour notamment désenclaver le port du Tréport, réaliser des voies vertes et des zones de parking, créer et valoriser des espaces naturels et paysagers autour du quartier de la gare.