L’habitat privé, levier d’attractivité

À l’initiative de la Direction départementale des territoires de la mer, un colloque relatif à la réhabilitation de l’habitat privé a eu lieu à Amiens courant juin à l’Esiee. Ce séminaire était destiné à l’ensemble des élus du département de la Somme. La journée intitulée « La réhabilitation du parc privé, un levier d’attractivité favorisant l’essor […]

L’État mobilisé avec ses partenaires sur la réhabilitation du parc privé.

À l’initiative de la Direction départementale des territoires de la mer, un colloque relatif à la réhabilitation de l’habitat privé a eu lieu à Amiens courant juin à l’Esiee. Ce séminaire était destiné à l’ensemble des élus du département de la Somme.

La journée intitulée « La réhabilitation du parc privé, un levier d’attractivité favorisant l’essor économique et l’aménagement de tous les territoires » avait pour objectif de sensibiliser les maires aux problématiques de réhabilitation et de déprise du parc privé (vacance, habitat indigne ou insalubre, bien en état d’abandon manifeste, bien sans maître). Il s’agissait aussi de souligner l’intérêt que peut présenter la mise en place de dispositifs opérationnels d’animation visant l’accompagnement des particuliers et des propriétaires bailleurs dans leurs démarches et de favoriser l’utilisation locale des fonds disponibles auprès de l’Agence nationale de l’habitat. En matière de revitalisation des centralités dans la Somme, la DDTM et ses partenaires mènent déjà de nombreuses actions. « Ce fut le cas avec l’atelier des centralités rurales en Somme en novembre 2018 sur le thème de la mobilité. Parallèlement à cela avec le Conseil départemental et la Banque des territoires nous organisons depuis deux ans des appels à projets locaux, un peu dans l’esprit de l’appel à manifestation d’intérêt national de 2014 qui a vu Ham se doter d’une ingénierie et de l’étude « Rayonner en Somme ». Cette démarche a permis à Gamaches et Péronne de bénéficier de la rédaction d’une feuille de route en matière de revitalisation », détaille Rodolphe Mence du service Aménagement et prospective de la

.

Pour une dynamique territoriale

En 2017, c’était Ailly-sur-Somme et Longpréles-Corps-Saints qui bénéficiaient d’un appel à projets locaux. En 2018, Albert, Poix-de-Picardie et Feuquières-en-Vimeu. Pour 2019, l’opération est en cours. Dans le même temps, le dispositif « Action cœur de ville » touche une autre catégorie de collectivité, les villes. Dans la Somme, c’est Abbeville qui fut lauréate de ce programme qui vise à rendre attractif l’habitat en centre-ville, favoriser un développement économique et commercial équilibré, développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions, mettre en valeur l’espace public et le patrimoine et fournir l’accès aux équipements et services publics. Pour Bertrand Ollivier, le maire de Joinville, grand témoin lors du colloque amiénois, la revitalisation a fait ses preuves dans sa commune de 3 000 habitants en Haute-Marne. « Là où il ne se passait plus rien dans le centre-ville, l’accompagnement et le conseil aux habitants, commerçants ont permis de stabiliser la situation puis de l’améliorer. Les bâtiments les plus fragiles ont été réhabilités et les travaux en permanence donnent envie à d’autres de rénover. »