Le zonage des 51 ha de la CCPV fait débat

Vingt hectares, c’est la surface que Jean-Pierre Estienne, Maire de Feuquières, espère obtenir sur un total de 51 hectares alloués au commerce et à l’industrie au sein de la Communauté de Communes de la Picardie Verte (CCPV). Le maire attend l’accord favorable de ses confrères concernant sa demande. L’élu souhaite transmettre cet espace à Saverglass,leader […]

Vingt hectares, c’est la surface que Jean-Pierre Estienne, Maire de Feuquières, espère obtenir sur un total de 51 hectares alloués au commerce et à l’industrie au sein de la Communauté de Communes de la Picardie Verte (CCPV). Le maire attend l’accord favorable de ses confrères concernant sa demande.

L’élu souhaite transmettre cet espace à Saverglass,leader mondial de confection des décors de bouteilles en verre. Il essaye de convaincre les autres maires adhérents à la CCPV de l’intérêt de sa décision. En effet, selon le responsable communal, une telle opération permettra de créer de l’emploi et de consolider la richesse économique à la région

Plusieurs maires ont désapprouvé cette proposition  en déclarant que la superficie demandée est trop grande et qu’elle constitue presque la moitié du terrain. Quel que soit la décision prise, Les tensions entre les maires de la CCPV semblent bien palpables.

Pour sa part, le Président de la CCPV, Jean-Louis Dor, a précisé que ce sujet ne concerne que 6 communes de l’intercommunalité et que le zonage n’est pas encore confirmé. Un bureau d’étude sera en effet chargé d’étudier la question et traitera des avantages et des inconvénients de la demande. Par la suite, un comité de pilotage se rassemblera en janvier pour donner son avis, favorable ou défavorable, en se basant sur les résultats achevés de l’étude.