Export

La Région lance « Destination Afrique »

Le 4 décembre se déroulait à l’hôtel de Région la 3e édition de l’Export Day. La journée organisée par la Team France Export Hauts-de-France a également été l’occasion pour la Région de lancer son programme « Destination Afrique », destiné à accompagner les entreprises régionales sur les marchés africains.

La Région et ses partenaires réunis pour expliquer et lancer "Destination Afrique".

Après deux premières éditions couronnées de succès, la Team France Export Hauts-de-France – Business France, CCI régionale, Bpifrance et les services de l’État – a renouvelé sa journée Export Day. 82 entreprises régionales ont ainsi pu rencontrer des experts de 28 zones géographiques lors de rendez-vous individuels de 30 minutes (dont 18% concernant l’Afrique), pour faire le point sur les opportunités d’affaires à l’export. La Région a mis à profit cette journée pour lancer son nouveau programme d’accompagnement « Destination Afrique », un continent en pleine croissance (+3,4% en 2018 contre 2,9% en moyenne dans le monde).

S’appuyer sur des réseaux

La région – qui se place parmi les plus exportatrices de France – a fait du déploiement des entreprises régionales à l’export une de ses priorités. Avec de nombreux outils, comme le Booster exportation, les salons internationaux, des soutiens financiers ou encore la création de la Team France Export Hauts-de-France, un guichet unique pour les entreprises souhaitant se lancer à l’export ou accélérer leur présence à l’international. Le programme « Destination Afrique » s’inscrit dans cette dynamique. Comme l’a expliqué André-Paul Leclercq, conseiller régional délégué aux relations avec les entreprises : « Se développer à l’international offre de superbes opportunités, mais la connaissance du pays est fondamentale. Lorsqu’on exporte, il est primordial de pouvoir s’appuyer sur des réseaux locaux pour réduire ce coût de l’apprentissage du pays, d’être professionnel dans la démarche et la préparation de l’internationalisation. » Lorenzo Cornuault, directeur exécutif de Business France – réseau France et relations institutionnelles a rebondi sur ces propos : « Nous sommes aujourd’hui dans l’action, et nous nous organisons pour soutenir les entreprises de bout en bout dans leur démarche d’export. Les plus gros réseaux d’export à l’étranger ne sont rien sans une politique qui débute dans les territoires. La préparation et la sécurisation en amont sont essentielles pour éviter les échecs. »

« Lorsqu’on exporte, il est primordial de pouvoir s’appuyer sur des réseaux locaux »

Des ambitions qui se traduisent concrètement par ce nouveau programme. « C’est le rôle de la Région, avec ses partenaires, d’accompagner les entreprises dans leur développement à l’international. Pourquoi l’Afrique en particulier ? Parce que c’est un territoire d’avenir avec un potentiel énorme, mais compliqué, en raison de sa diversité, notre accompagnement y est sans doute encore plus indispensable que dans d’autres continents », a complété Benoît Savouré, responsable du service Développement international et attractivité à la direction des Partenariats économiques de la Région.

Trois phases

Concrètement, « Destination Afrique », intégré au Compte individuel export (CIE), se veut un accélérateur de courants d’affaires. Le programme qui se déroule sur 18 mois est découpé en trois phases : la première (neuf mois) concerne la préparation et la priorisation des marchés, avec notamment l’élaboration des plans d’actions et la sensibilisation des entreprises aux caractéristiques des pays ciblés, la seconde (six mois) est centrée sur la prospection et l’accompagnement sur le terrain (ciblage des contacts locaux, identification des potentiels partenaires, etc.) et la dernière se concentre sur la transformation et le suivi avec le bilan et l’analyse du plan d’actions, le maintien et le suivi des contacts et la relance des prospects. Une ultime phase cruciale quand on sait que trois entreprises sur cinq n’exportent plus au bout de deux ans…
Bertrand de la Forest Divonne, responsable du Desk Afrique chez Business France, a rappelé la structuration de l’action et de la présence de Business France sur le continent : « L’Afrique compte 54 marchés africains, nous sommes avec nos huit bureaux, dans lesquels travaillent 60 personnes, positionnés de façon optimale. Grâce à notre organisation en filières, nous couvrons 33 marchés, soit 60% du territoire, et accompagnons chaque année 1 300 entreprises vers la signature de contrats. » Il a également livré quelques clés de réussite pour exporter et transformer l’essai en success story : « L’idée, c’est d’aller sur un seul pays et se positionner sur un marché précis. » Objectif visé par l’ensemble des partenaires : 80% de taux de réussite à l’export pour les entreprises régionales d’ici cinq ans.

 

Témoignages

Quelques entreprises étaient présentes pour témoigner de leur expérience à l’export. Comme Jade, implantée dans le Nord à Wasquehal et spécialisée dans les travaux en hauteur. L’entreprise dispose notamment d’une filiale à Dakar (Sénégal) s’est lancée à l’export en Afrique « grâce au soutien de la Région ». Elle vise aujourd’hui l’Afrique de

l’ouest, pour élargir son champ d’actions, et perdurer à l’export, avec le soutien du réseau Team France Export Hauts-de-France et ce nouveau programme pour réorienter sa stratégie.
Neu-JKF (La Chapelle-d’Armentières, dans le Nord), groupe spécialisé dans les solutions aérauliques, compte de son côté deux responsables export en Afrique. Olivier Andrieu, directeur export, a lui aussi salué l’accompagnement des partenaires export et de la Région « sans qui nous n’aurions pas pu participer aux deux salons internationaux sur lesquels nous étions présents. Grâce à Business France, nous allons pouvoir de nouveau travailler en Afrique du sud, avec le recrutement de plusieurs agents ».