Diruy, l’exemple d’une transmission réussie

Créée en 1965, l’entreprise amiénoise spécialiste des menuiseries, stores, volets roulants et autres solutions pour la maison a connu deux transmissions familiales exemplaires.

Suzy Diruy, Gérard Diruy et Natalie Peslerbe au sein du siège social de l’entreprise.

« La transmission initiée par mon père a été remarquable, avec mon frère Marc, nous avons donc eu envie de passer le relais à notre tour dans les meilleures conditions », souligne Gérard Diruy. Dès 2008 les deux dirigeants commencent à réfléchir à l’avenir et à la bonne façon de transmettre à leur tour cette entreprise familiale de 80 collaborateurs affichant un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros.

Préparer la transmission

« Nous voulions faire les choses étape par étape et surtout ne léser aucun de nos enfants. Certains étaient présents dans l’entreprise et d’autres non. Nous avions besoin aussi de connaître leurs envies : voulaient-ils reprendre la société ou fallait-il trouver un repreneur extérieur ? Avec mon frère nous nous sommes aussi interrogés sur l’avenir : voulait-on quitter définitivement la structure ou avoir des fonctions de conseil ? », détaille Gérard Diruy. Très vite, ils font appel à Laurence Petit-Dessain, ingénieure en stratégie de l’humain pour les accompagner dans cet important travail de réflexion. « Il est facile de se tourner vers un comptable ou un avocat pour les questions pratiques et juridiques, mais il faut aussi savoir se faire accompagner pour toute la mise en place de la transmission », souligne Suzy Diruy, qui a intégré l’entreprise en 1996. Après de longues discussions avec toutes les parties prenantes, c’est elle qui est pressentie pour prendre la direction de Diruy : « Il m’a fallu un temps de réflexion. Je me suis demandé si j’en étais capable, si j’en avais envie, quel impact cela aurait sur ma vie personnelle mais aussi quel projet je pouvais mettre en place pour faire progresser l’entreprise ».

Penser la stratégie de demain

Le 1er janvier 2013, la transmission est effective. Accompagnée par son frère et son cousin, qui a récemment quitté l’entreprise, Suzy Diruy qui a suivi une formation en management à l’Essec pour consolider son expérience, imagine une stratégie en trois étapes : d’abord définir son projet, donner un cap et définir les fonctions de chacun. Ensuite travailler sur le chiffre d’affaires et la rentabilité de Diruy. « Aujourd’hui nous sommes en plein dans la 3e étape qui est dédiée à l’organisation de la société », poursuit-elle. Souhaitant se consacrer au développement et au futur de l’entreprise, la dirigeante a fait appel à Nathalie Peslerbe, directrice des opérations depuis février 2019. « J’avais envie de travailler avec une PME, être plus en contact avec les réalités quotidiennes. Je m’occupe à la fois d’encadrer les fonctions supports mais aussi d’accompagner la réflexion stratégique de Suzy et d’être force de proposition », résume-t-elle. Un travail minutieux pour faire progresser les six points de vente et satisfaire les 65 000 clients de Diruy.