Partenariat avec Pôle emploi et la Banque Populaire

La branche Hauts-de-France de l’Union des entreprises de proximité (U2P) qui rassemble artisans, professions libérales et commerçants, a signé en octobre une charte avec Pôle emploi et la Banque populaire. « Nous venons aujourd’hui formaliser des actions que nous avons déjà mises en place sur le terrain », sourit Alain Griset. Réforme des retraites, apprentissage, […]

294
Laurent Rigaud, président de l’U2P Hauts-deFrance et Nadine Crinier, directrice régionale de Pôle emploi.

La branche Hauts-de-France de l’Union des entreprises de proximité (U2P) qui rassemble artisans, professions libérales et commerçants, a signé en octobre une charte avec Pôle emploi et la Banque populaire.

« Nous venons aujourd’hui formaliser des actions que nous avons déjà mises en place sur le terrain », sourit Alain Griset. Réforme des retraites, apprentissage, médecine du travail, le président national de l’U2P a profité de son passage à Amiens pour balayer tous les sujets d’actualité qui préoccupent les 2,8 millions de TPE/ PME du secteur de l’artisanat, du commerce et des professions libérales. « Ces acteurs représentent quand même 95% des entreprises de moins de 20 salariés en France. Ce sont eux qui créent de l’emploi et de l’activité sur les territoires et pourtant leurs besoins ne sont que rarement pris en compte par l’État », rappelle Alain Griset qui demande un traitement égalitaire sur le plan fiscal et social, par rapport aux grands groupes.

Parcourir le territoire

Afin de faire remonter les problématiques quotidiennes auxquelles sont confrontés les chefs d’entreprises, les déclinaisons régionales de l’U2P ont renforcé leur présence sur le terrain. En Hauts-de-France, l’organisation a instauré « Les jeudis de l’U2P ». « Chaque jeudi, nous arpentons un bassin de vie pour aller à la rencontre des acteurs locaux qu’ils soient commerçants, artisans… notre objectif est d’identifier ce qui bloque », insiste Laurent Rigaud, président de l’U2P des Hauts-de-France. Si les 175 000 entreprises de proximité que compte la région, (42% dans le BTP, 42 % dans les services, 16% pour l’alimentaire) ont toutes des sujets de préoccupations différents, il existe cependant un tronc commun. « Le financement et l’emploi reviennent systématiquement dans les échanges, quels que soient la profession ou le secteur d’activité », souligne Laurent Riguaud.

Créer des synergies

Pour apporter des solutions concrètes à leurs adhérents, l’U2P a décidé de nouer un partenariat fort avec Pôle emploi et la Banque populaire, deux acteurs de terrain qui misent aussi sur la proximité. « Nous comptons 83 agences dans la région, précise Nadine Crinier, directrice régionale de Pôle emploi. Sur un an, nous avons reçu 240 000 offres d’emploi. 71 000 d’entre elles proviennent d’entreprises de moins de dix salariés. Il est donc fondamental pour nous de bien connaître et comprendre leurs besoins », ajoute-telle avant d’évoquer l’importance d’aller à la recherche des bonnes compétences ou de proposer des actions de formation cohérentes. « L’objectif est vraiment de faire se rencontrer l’offre et la demande », poursuit-elle. À ses côtés, Armelle Basquin, responsable des partenariats professionnels à la Banque populaire du Nord, met également en avant le maillage territorial important de l’institution qu’elle représente. « Historiquement, la Banque populaire a toujours été proche des entreprises. Entretenir des relations étroites avec l’U2P, participer aux Jeudis, ce sont des façons différentes d’être sur le terrain et de mieux comprendre les attentes », explique-t-elle.