Les artisans à l’honneur

Les Trophées de l’artisanat organisés par la Chambre de métiers et de l’artisanat des Hauts-de-France en partenariat avec Le Courrier Picard ont été remis à quatre lauréats de l’Oise. « 86 000 entreprises artisanales dans les Hauts-deFrance, 14 000 dans l’Oise, un chiffre en constante évolution ». Zéphyrin Legendre, vice-président de la Chambre de métiers […]

500 candidats au total, 20 nominés et quatre lauréats dans l’Oise pour ces troisièmes Trophées de l’artisanat.

Les Trophées de l’artisanat organisés par la Chambre de métiers et de l’artisanat des Hauts-de-France en partenariat avec Le Courrier Picard ont été remis à quatre lauréats de l’Oise.

« 86 000 entreprises artisanales dans les Hauts-deFrance, 14 000 dans l’Oise, un chiffre en constante évolution ». Zéphyrin Legendre, vice-président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de la région et président de la délégation départementale ne cachait pas son enthousiasme lors de la remise des Trophées de l’artisanat. Pour cette troisième édition, quelque 500 candidatures ont été étudiées pour sélectionner les participants. Quatre catégories étaient proposées, avec cinq nominés pour chacune d’entre elles, départagés par un jury composé de journalistes et d’élus de la Chambre régionale. Dans la catégorie « Nouveaux publics de l’artisanat », le trophée a été remporté par l’ancien instituteur Pascal Detrez, créateur de La Petite Brasserie Picarde à Grandfresnoy qui produit chaque année 12 000 litres de bières selon 11 recettes différentes. Dans la catégorie « Artisans créateurs », dans laquelle cinq femmes concourraient, le jury a désigné la jeune Anne-Cécile Evrard : à 24 ans, elle a ouvert l’an dernier son atelier d’ébénisterie et tapisserie à Crapeaumesnil où elle redonne une nouvelle jeunesse à des meubles anciens. Le trophée des « Artisans formateurs » a été attribué à la fleuriste de Nogent-sur-Oise Corinne Delforge qui transmet sa passion à des apprentis depuis vingt ans. Enfin Céline Vidal a remporté le prix des « Artisans écoresponsables » après avoir créé à Sainte-Geneviève un atelier textile zéro déchet qui fabrique entre autres une gamme de produits durables remplaçant avantageusement l’essuie-tout ou le coton à démaquiller. Un palmarès essentiellement féminin donc, alors que dans l’Oise, seulement 26,4% des dirigeants d’entreprises artisanales sont des femmes…

Assurer la pérennité

Tout au long de la cérémonie, deux jeunes apprentis faisaient sur scène la démonstration de leur talent : le futur pâtissier Paul Marrel élaborait une impressionnante sculpture en chocolat et le futur coiffeur Samuel Feller métamorphosait la chevelure de son modèle. Zéphyrin Legendre rappelait tout le parcours d’accompagnement proposé par la Chambre consulaire aux artisans : « Créer une entreprise, c’est facile, mais connaître les ressorts pour se développer, assurer toutes les démarches, s’ouvrir à de nouveaux marchés et assurer la pérennité de son activité, ça ne s’improvise pas », déclarait-il.