Un magasin coopératif pour consommer raisonné à Creil

Ouvert depuis quelques mois à Creil, le magasin Créons la Coop (Clac) fait partie des magasins coopératifs en France où l’on est en même temps client, bénévole et sociétaire. Un magasin qui prône le local et une alimentation biologique ou raisonnée. Un état d’esprit qui a déjà séduit 250 personnes. On en compte plus d’une […]

341
À terme, la CLAC recrutera un salarié si l’activité le permet.

Ouvert depuis quelques mois à Creil, le magasin Créons la Coop (Clac) fait partie des magasins coopératifs en France où l’on est en même temps client, bénévole et sociétaire. Un magasin qui prône le local et une alimentation biologique ou raisonnée. Un état d’esprit qui a déjà séduit 250 personnes.

On en compte plus d’une trentaine en France : apparus il y a deux ans en France, les magasins coopératifs prônent un mode de consommation alternatif. « Nous sommes clients mais aussi bénévoles et nous sommes co-sociétaires du magasin, c’est ça l’esprit coopératif ! », présente Florence Elliker, une coopératrice active de Créons la Coop à Creil. Ce magasin d’un nouveau genre, qui est le premier dans le département de l’Oise installé près de la Faïencerie à Creil, appartient à ses clients. « Chaque client paie une adhésion, il y a trois niveaux d’adhésions selon son statut social, et devient alors coopérateur, explique Florence Elliker, donc sociétaire du magasin. » Il est aussi participatif : « Chaque adhérent doit donner 3 heures de son temps en bénévolat toutes les trois semaines », continue la coopératrice. Et chacun à sa façon : acheter les produits, nettoyer le mobilier, être à la caisse, gérer les livraisons, classer les produits, etc. Au-delà d’être un magasin, la Clac est un état d’esprit et un véritable lieu de vie où règne la bonne humeur : le mobilier est récupéré, il y un espace culture avec des expositions et un atelier d’écriture. En somme, c’est un véritable créateur de liens sociaux.

Un panier varié à prix raisonné

Dans cette épicerie coopérative, qui s’étend sur 200 m², on y trouve une très grande variété de produits : légumes, fruits, légumineux, fromages, pâtes, riz, pain, jus de fruits et même des produits cosmétiques. « Nous privilégions les produits locaux, issus de l’agriculture biologique ou raisonnée ou alors des produits de très grande qualité, explique Florence Elliker, avec ce système coopératif nous achetons les produits que nous voulons et les prix sont raisonnables, au final l’idée est de donner un sens à l’acte d’achat et d’appartenir à un projet collectif. » Le client achète donc les produits disponibles, de saison, et non plus tout azimut. Les circuits-courts sont privilégiés et une éthique est ainsi instaurée. Du côté de l’inspiration, le concept n’est pas français mais américain où des magasins similaires existent depuis les années 70. À Creil, la Clac touche des membres dans un rayon de 30 kms.