Talents, le concours des entrepreneurs

C’est au centre d’affaires et d’innovations sociales du Sarcus, à Nogent-sur-Oise, le mardi 10 septembre, que BGE Picardie a organisé la 21e cérémonie du concours «Talents». Depuis plus de 20 ans, le concours met en lumière l’entreprenariat dans tous ses états. BGE Picardie vient de fêter ses 40 ans, autant d’années d’engagement pour la création […]

Vingtet-un candidats étaient en lice.

C’est au centre d’affaires et d’innovations sociales du Sarcus, à Nogent-sur-Oise, le mardi 10 septembre, que BGE Picardie a organisé la 21e cérémonie du concours «Talents». Depuis plus de 20 ans, le concours met en lumière l’entreprenariat dans tous ses états.

BGE Picardie vient de fêter ses 40 ans, autant d’années d’engagement pour la création de sa propre entreprise. Ce qui fut un défi il y a 40 ans est aujourd’hui source d’emplois, d’idées novatrices et un tremplin économique. Au total, quatre entrepreneurs (pour quatre catégories) ont reçu un prix et trois entrepreneurs ont obtenu une « mention spéciale » pour leur projet, par un jury de partenaires et d’experts en création d’entreprise. « Encourager la création d’entreprise et le développement des TPE, favoriser un développement économique durable et harmonieux des territoires, être au plus près des besoins des habitants et les appuyer dans leur projet de création d’entreprise, voilà ce qui motive BGE, a déclaré lors de cette cérémonie, Brigitte Ferry, présidente de BGE Picardie, et c’est grâce aux salariés, aux bénévoles et aux partenaires institutionnels et financiers que tout cela peut se réaliser. »

Talents, la proximité avant tout

Issus du parcours de BGE, tous les candidats sont de jeunes entrepreneurs, audacieux et confiants dans l’avenir. À l’instar de Samuel Suard, lauréat du prix dans la catégorie « ESS », pour son entreprise Viva Historia, à Abbeville (Somme) qui

propose des ateliers pédagogiques sur les techniques de fabrication au Moyen Âge : « Je remercie encore BGE qui nous a suivis et conseillés dans cette aventure. Aujourd’hui, avec mon associé nous parcourons la France et nous allons au contact du public en proposant des ateliers interactifs sur les métiers au Moyen Âge. Notre passion est aujourd’hui notre métier. » Ou encore Christine Adam, gérante du bar Le Trait d’Union, à Ciry-Salsone (Aisne), qui a reçu la mention spéciale dans la catégorie « Commerce » : « Je suis émue car j’ai ouvert un bar dans une zone rurale pour créer de la vie et pour permettre aux gens de se rencontrer. Ce n’est pas dynamique dans les zones rurales et mon projet aujourd’hui se réalise. »

Les lauréats du concours

 – André Vanlerbergue  pour la catégorie « Artisanat » (soutenue par Argeco) avec La Chips française, basée à Saint-Aubin (Aisne).

– Anastasia Jamin pour la catégorie « Commerce » (soutenue par Groupama) avec Vivanie (épicerie végétalienne), basée à Amiens.

 – Samuel Suard pour la catégorie « ESS » (soutenue par le Crédit agricole) avec l’association Viva Historia, basée à Abbeville (Somme).

– Vincent Crul pour la catégorie « Services » (soutenue par Fiduciaire) avec Baie de Somme Exploration, basée à Buigny-Saint-Maclou (Somme).