Microsoft poursuit des Compiégnois pour la Contrefaçon

Le Tribunal correctionnel de Compiègne a prononcé son jugement le mardi 24 septembre à l’encontre des deux Compiégnois soupçonnés de vendre des logiciels Microsoft contrefaits.  Les accusés ont écopé de dix-huit mois de prison avec sursis et sont menés à rembourser les victimes. La gigantesque firme endommagée, a réclamé plus de 2 millions d’euros en […]

217

Le Tribunal correctionnel de Compiègne a prononcé son jugement le mardi 24 septembre à l’encontre des deux Compiégnois soupçonnés de vendre des logiciels Microsoft contrefaits. 

Les accusés ont écopé de dix-huit mois de prison avec sursis et sont menés à rembourser les victimes. La gigantesque firme endommagée, a réclamé plus de 2 millions d’euros en guise de dommages et intérêts pour atteinte à son image de marque. L’affaire a été découverte en 2014 suite à une panoplie de réclamations des clients, ce qui a conduit les Douanes a trouvé les traces de 8.435 produits appropriés. L’avocat de la société spoliée s’est basé sur cette somme pour calculer le montant à indemniser pour ravage moral.

Les logiciels ont été importés de l’Allemagne par une tierce personne assez connue dans son pays pour des faits de délinquance. Les condamnés, quant à eux, se présumaient ignorants des préjudices qu’ils portaient puisque la marchandise exportée fonctionnait parfaitement. Une fois essayés, les programmes ont été entretenus puis mis en ligne sur des sites marchands avec des prix qui charmaient les utilisateurs. La décision de correction sera revue en novembre suite à la demande de l’avocat qui clame la bonne foi de ses adjudicataires.

Douâae KAMAL IDRISSI