Le président de la CMA des Hauts-De-France en visite à guise

La « proximité » demeure la priorité sur les territoires, c’est ce qu’est venu réaffirmer le président de la Chambre des métiers et de l’artisanat des Hauts-de-France, Alain Griset, aux artisans de Thiérache réunis au Familistère de Guise. Le relais est assuré par les Commissions territoriales, dont les membres sont des artisans élus.  « Nous […]

456
À Guise, le président Alain Griset a été accueilli par Luc Potterie, président de la délégation Aisne.

La « proximité » demeure la priorité sur les territoires, c’est ce qu’est venu réaffirmer le président de la Chambre des métiers et de l’artisanat des Hauts-de-France, Alain Griset, aux artisans de Thiérache réunis au Familistère de Guise. Le relais est assuré par les Commissions territoriales, dont les membres sont des artisans élus.

 « Nous avons voulu cette journée pour bien ancrer la CMA dans le territoire », a entamé Maryse Delache, présidente de la Commission territoriale de Vervins de la Chambre des métiers et de l’artisanat. C’est à son invitation qu’Alain Griset, président de la CMA des Hauts-de-France, s’est déplacé le 30 septembre au Familistère de Guise, pour échanger en direct avec les artisans du territoire mais aussi avec les élus locaux. Autour de la question « Quel avenir pour l’artisanat en Thiérache ? », le président a délivré quelques messages et notamment celui du maintien du lien de proximité avec les artisans : « La fusion opérée entre les deux chambres, celle de Picardie et celle du Nord-Pas-de-Calais, ne veut pas dire que le territoire ne doit pas être notre préoccupation. Nous avons créé 24 commissions territoriales sur cinq départements, toutes composées d’artisans élus du territoire. Leur mission est d’être au contact des artisans du territoire et à l’écoute des élus locaux pour proposer des actions spécifiques aux besoins du territoire. Nous attachons une très grande importance aux commissions territoriales ».

« La proximité c’est l’humain »

« Par son implantation physique, 40 lieux de contact et 20 centres de formation dont trois dans l’Aisne, à La Capelle, Laon et Château-Thierry, la CMA démontre sa volonté d’être présente sur le territoire et de garantir aux artisans les mêmes services sur l’ensemble de la Région. Nous avons établi de nombreux partenariats avec les Communautés de communes, les élus locaux connaissent leur territoire, leurs entreprises, nous sommes très à l’écoute des besoins des élus », a poursuivi le président, avant d’insister sur la mission des membres des Commissions territoriales : « C’est de la discussion que peuvent émerger des pistes, nous sommes favorables aux échanges, le fait d’avoir des hommes et des femmes relais sur les territoires contribue à améliorer la vie du territoire ». Invité à ouvrir la table-ronde, Laurent Rigaud, vice-président de la CMA Hauts-de-France, a présenté la CMA comme « le bras armé » de l’artisanat avant de revenir à son tour sur la proximité : « La proximité c’est ce que nous faisons aujourd’hui, des hommes et des femmes qui se parlent, qui s’appellent pour échanger… la proximité c’est l’humain. La Commission territoriale doit faire remonter au niveau du bureau les besoins des artisans, des territoires… C’est ce que je veux faire passer comme message. »

Commissions territoriales

 Cent élus parmi les artisans de la région Hauts-de-France composent les délégations des cinq départements, chacun des cinq départements ayant le même nombre d’élus pour « une gestion équilibrée sur l’ensemble du territoire ». Le président de la délégation de l’Aisne est Luc Potterie, membre de la Commission territoriale de Saint-Quentin. La Commission territoriale de Vervins est présidée par Maryse Delache, celle de Laon-Chauny par Hervé Catrain et celle de Château-Thierry-Soissons par Christophe Petit.

L’artisanat en chiffres

Sur l’arrondissement de Vervins au 1er janvier 2018 :

– 988 entreprises artisanales enregistrées pour 81 297 en région Hauts-de-France, gérées par 1 086 dirigeants, 71,6% par d’hommes et 28,4% de femmes, âgés en moyenne de 45,9 ans.

– 369 entreprises travaillent dans le secteur des services (37,4%), 389 (39,4%) dans le bâtiment, 118 (11,9%) dans l’alimentation et 11,3% dans la production.

– Sur 122 immatriculations enregistrées en 2017, 97% sont des créations et 3% des reprises. – 390 établissements emploient 1382 salariés.

– 198 contrats d’apprentissage signés.

 Sur le département de l’Aisne au 1er janvier 2019 :

– 8 196 entreprises artisanales : 2 933 (35,8%) dans les services, 3 352 (40,9%) dans le bâtiment, 769 (9,4%) dans l’alimentation et 1 142 (13,9%) dans la production.

– 8 761 dirigeants : 74,1% d’hommes et 25,9% de femmes âgés en moyenne de 46,1 ans.

– 1 031 immatriculations en 2018 : 92,7% de créations et 7,3% de reprises.

– 12 709 emplois pour 2 938 établissements employeurs.

– 1 213 contrats d’apprentissage signés.