Communauté de communes du val de Somme

« Le village d’entreprises, récemment inauguré, est déjà occupé à 94% », se réjouit Frédéric Pelletier, Directeur général des services. Un taux d’occupation exceptionnellement haut pour des débuts qui s’explique selon le DGS « par le partenariat avec la CCI Amiens-Picardie, l’offre technique et de services proposée et l’espace de coworking, pour lequel la demande […]

520
L’espace coworking du village d’entreprises comprend six postes.

« Le village d’entreprises, récemment inauguré, est déjà occupé à 94% », se réjouit Frédéric Pelletier, Directeur général des services. Un taux d’occupation exceptionnellement haut pour des débuts qui s’explique selon le DGS « par le partenariat avec la CCI Amiens-Picardie, l’offre technique et de services proposée et l’espace de coworking, pour lequel la demande est réelle, notamment en provenance d’Amiens Métropole, qui cherche dans le cadre d’un plan de déplacement de ses collaborateurs à en recenser une quinzaine vivant en Val de Somme, pour leur proposer du télétravail à raison d’une journée par semaine. Nous devrions les accueillir par groupes de cinq ou six personnes les mercredis. »

Attirer les entreprises

La totalité des ateliers et 13 bureaux sont déjà loués au sein du village d’entreprises, qui comprend également une partie pépinière d’entreprises, avec un manager et un agent d’accueil. « Quel que soit le type d’hébergement, la durée maximum des entreprises est de quatre ans », précise Frédéric Pelletier. Des terrains nus sont également disponibles derrière le village d’entreprises, deux options ont déjà été posées par des entreprises du village et de la pépinière. « Notre objectif, c’est bien celui-ci : d’attirer, accueillir et d’offrir la possibilité de s’implanter de façon pérenne sur notre territoire », complète le Directeur général des services. Et pour y parvenir, la Communauté de communes entend miser sur ses atouts : la proximité d’Amiens et de l’autoroute, et une offre tarifaire avantageuse. « Initiative Somme France Active Picardie flèchent également des porteurs de projets sur notre territoire lors des commissions CCI », précise Frédéric Pelletier.

Le territoire compte également une Zac de 27 hectares qui elle aussi séduit : l’entreprise Lebeurre y a acquis un terrain de 2 hectares – les travaux de la nouvelle entité devraient s’achever fin 2019 -, avec un agrandissement sur un terrain de 22 000 m² déjà programmé avant 2022. « Nous avons quelques pistes d’accueil d’entreprises de logistique », révèle Frédéric Pelletier.