Une application mobile pour choisir ses cosmétiques

CompoScan a été créé pour proposer une source d’information fiable, scientifique et indépendante sur la toxicité des produits cosmétiques. Sous leur forme actuelle, les compositions des cosmétiques sont illisibles, trop techniques. Voilà donc un moyen simple pour identifier les risques des produits cosmétiques pour notre santé. Bannir les ingrédients néfastes de sa salle de bain […]

415
CompoScan veut favoriser les marques et les produits qui préservent la santé de tous.

CompoScan a été créé pour proposer une source d’information fiable, scientifique et indépendante sur la toxicité des produits cosmétiques. Sous leur forme actuelle, les compositions des cosmétiques sont illisibles, trop techniques. Voilà donc un moyen simple pour identifier les risques des produits cosmétiques pour notre santé. Bannir les ingrédients néfastes de sa salle de bain devient possible.

Kahina Benhebri, la fondatrice de CompoScan, est originaire de Chantilly, dans l’Oise. Confrontée à des effets secondaires alors qu’elle utilisait des produits lissant pour les cheveux, elle s’est renseignée sur le sujet. En découvrant que de très nombreuses femmes sont touchées, elle décide de s’intéresser aux compositions. « C’est ainsi que j’ai appris l’existence d’ingrédients dangereux, très présents sur le marché. Par exemple le triclosan, un perturbateur endocrinien interdit dans l’alimentaire, mais que l’on retrouve encore aujourd’hui dans de nombreux dentifrices. Le cas est loin d’être isolé, comme le relève le rapport de 2002 de l’OMS sur les perturbateurs endocriniens, qui c’est imposé comme une référence historique au sein de la communauté scientifique. La prise de conscience fut douloureuse, mais les alternatives existent », assure-t-elle. En France, plus de 5 000 marques cosmétiques sont commercialisées. La cosmétique bio est un marché en pleine expansion avec 10% de croissance annuelle et plus de 9 000 produits labellisés. Poussées par une demande toujours croissante, des marques innovent et trouvent des alternatives saines à des ingrédients néfastes.

Prendre le pouvoir sur notre santé

En 2018, en collaboration avec le biologiste Raphaël Peiffer, Kahina Benhebri sort CompoScan en mode start-up, avec le soutien local d’Amiens Cluster. L’application permet de décrypter les compositions des produits cosmétiques et d’identifier rapidement les ingrédients dangereux pour trouver de meilleurs produits. « Partout dans le monde, les consciences s’éveillent sur l’impact des produits du quotidien sur la santé et l’environnement. CompoScan accompagne cette lame de fond en donnant à chacun les moyens de faire un choix éclairé », poursuit-elle. L’utilisation de l’application est simple. Il suffit de scanner le code barre d’un produit cosmétique pour consulter sa composition analysée par le biologiste de CompoScan. Trois autres professionnels ont rejoint l’équipe depuis, un ingénieur, un développeur et une directrice artistique. L’appli n’est sur les stores que depuis le 5 janvier dernier, mais a déjà été téléchargée plus de 30 000 fois. Elle regroupe 20 000 produits ajoutés par les utilisateurs et 4 500 ingrédients notés par le biologiste. De quoi changer les règles du jeu de l’univers des cosmétiques.