Se faire coacher pour être plus performant

Renouer avec l’excellence. C’était la promesse faite aux dirigeants d’entreprise présents à la Matinale organisée par la CPME Somme dans les locaux de la Cité des métiers de Boves. Objectif de Christophe Banach, adhérent du syndicat patronal et « activateur de résultats » : délivrer les bonnes pratiques pour être mieux dans son corps et dans sa […]

372
Pour Christophe Banach, être plus performant ne veut pas dire travailler plus, mais produire plus.

Renouer avec l’excellence. C’était la promesse faite aux dirigeants d’entreprise présents à la Matinale organisée par la CPME Somme dans les locaux de la Cité des métiers de Boves. Objectif de Christophe Banach, adhérent du syndicat patronal et « activateur de résultats » : délivrer les bonnes pratiques pour être mieux dans son corps et dans sa tête, pour une performance optimale.

Chef d’entreprise depuis plus de 20 ans, sportif de haut niveau, préparateur physique, sophrologue et praticien en Programmation neurolinguistique (PNL) : à 45 ans, Christophe Banach a plus d’une corde à son arc et l’expérience requise pour aider les dirigeants de TPE et PME à renouer avec le bien-être, pour qu’ils soient plus efficients. En substance, il s’agit d’optimiser les comportements performants pour viser l’excellence, afin que les bonnes pratiques soient pérennes et faites de manière inconsciente. « Or aujourd’hui, nous avons beaucoup de comportements régressifs qui empêchent cette performance, et nous ne comprenons pas pourquoi nous ne sommes pas efficaces. Il faut changer de logiciel interne », a analysé Christophe Banach, dont le travail consiste justement à éclairer le dirigeant et à le tirer vers le haut grâce à son accompagnement.

Le sport, gage de performance

Business, sport, performance : pour le coach, tout se résume à ces trois mots, sachant que le sport est un moyen pour atteindre la performance : « Le sport peut vous amener à être plus performants dans vos affaires, en ayant un corps plus sain, une tête mieux faite et un mental plus fort. Il faut aussi prendre conscience que la plupart des barrières que vous trouvez devant vous, c’est vous qui les avez mises », a affirmé le coach. L’idée de fond : se fixer des objectifs réalistes à atteindre pour progresser de façon régulière. « Ma méthode est basée sur un triangle d’or, avec trois piliers : l’alimentation, le sport et le mental, et au milieu la fameuse performance. Sans cela, vous êtes dans le mode survie professionnelle, trop stressé pour prendre les bonnes décisions et plus en phase avec vos valeurs, il faut revoir ses priorités de vie. L’alignement des valeurs par rapport à vos objectifs de vie, c’est un point primordial », a poursuivi Christophe Banach, qui s’est fixé comme mission d’aider les chefs d’entreprise à évoluer pour qu’ils se sentent mieux.

C’est ce qu’il a notamment fait avec Sébastien Horemans, président de la CPME Somme, de son propre aveu « submergé par le stress » et qui souhaitait renouer avec le sport pour se sentir mieux. « J’ai commencé à travailler avec Christophe en décembre 2018, avec notamment des séance de boxe et deux séances de footing par semaine, durant lesquelles on discute. Ce qui permet d’apporter un nouvel éclairage aux problèmes du quotidien, c’est beaucoup plus efficace. Il m’a aussi aidé à changer mon alimentation, le résultat en aussi peu de temps est impressionnant : je n’ai pas forcément moins de problèmes à gérer en tant que chef d’entreprise, mais je prends de meilleures décisions, je dors mieux et je me sens beaucoup mieux physiquement », a-t-il dévoilé.

Prendre soin de soi

Christophe Banach travaille au cas par cas, en fonction du profil psychologique et des besoins de la personne coachée, « l’accompagnement est vraiment libre, le coach est celui qui vous aide à ouvrir le champ des possibles pour aller chercher dans les zones d’inconfort des choses inexploitées, afin de produire de meilleurs résultats. Seul, c’est très compliqué ». Le coach a tenu à rétablir quelques vérités : être plus performant ne veut pas dire travailler plus, mais produire plus. « La cause de ce manque de performance, c’est uniquement vous, a-t-il martelé. Si vous avez le moindre doute ou la moindre faiblesse, vous n’irez pas au bout ! Il existe deux défaillances principales, l’oubli de soi et la perte de l’alignement – vos actions quotidiennes ne correspondent pas à votre objectif. »

Pierre angulaire de ce système : la sphère personnelle, seule garante selon le coach du bien-être mental, d’un meilleur équilibre de vie et de sérénité, et ce en dépit des aléas professionnels. « Il faut prendre soin de soi pour être bien dans son environnement professionnel, et être socialement bien et bon », a poursuivi Christophe Banach. Comment transformer l’anxiété en sérénité, la fatigue en énergie, les difficultés en solutions ? Autant de questions que se posent nombre de chefs d’entreprise et auxquelles se propose de répondre, avec eux, Christophe Banach.