Les chocolats de Nicolas poursuivent leur développement

Depuis plus d’une décennie, Anne-Sophie et Nicolas Haag font vivre Les chocolats de Nicolas. Quand le chocolatier œuvre dans son atelier de Plachy-Buyon, son épouse fait vivre la boutique amiénoise. Un duo de choc qui fourmille d’idées et de projets. « Cela faisait très longtemps que nous avions envie d’ouvrir les portes de notre atelier […]

577
Nicolas Haag, chocolatier et pâtissier imagine toute ses créations dans son atelier de PlachyBuyon.

Depuis plus d’une décennie, Anne-Sophie et Nicolas Haag font vivre Les chocolats de Nicolas. Quand le chocolatier œuvre dans son atelier de Plachy-Buyon, son épouse fait vivre la boutique amiénoise. Un duo de choc qui fourmille d’idées et de projets.

« Cela faisait très longtemps que nous avions envie d’ouvrir les portes de notre atelier au grand public », confie Nicolas Haag qui a créé il y a un peu plus de dix ans avec son épouse Anne-Sophie, Les chocolats de Nicolas. Grâce à son rapprochement avec des offices de tourisme et des agences de voyage, l’entreprise familiale accueille désormais des groupes venus de la région et des alentours. Après la dégustation d’un petit-déjeuner ou un goûter, les participants découvrent d’abord les différentes plantations de cacao avant de pénétrer dans l’atelier de Nicolas Haag. « Nous avons été très surpris par le succès de cette formule, l’engouement a été tel que nous allons lancer Les jeudis à la fabrique pour les particuliers », sourit le chocolatier pâtissier. « Nicolas est un créatif, il a des idées tout le temps, à moi de faire le tri et de mettre en place ensuite les projets », complète Anne-Sophie Haag.

Se renouveler constamment

Installés dans le corps de ferme familial à Plachy-Buyon, Les Chocolats de Nicolas ont connu une première évolution avec l’ouverture d’une boutique à Amiens. « C’était un cap nécessaire, cela nous a notamment permis de gagner en visibilité » souligne Nicolas Haag. « Notre force est de proposer des produits de qualité réalisés avec passion. Je pense que cela se ressent dans nos chocolats », dit encore Anne-Sophie Haag. En plus d’une décennie, les professionnels ont vu les attentes clients évoluer. Envies d’ailleurs, palais plus éduqués… les gourmets préfèrent la qualité et la rareté à la quantité. La TPE travaille donc de grands crus issus de plantations d’Afrique, d’Amérique du sud ou d’Asie pour proposer des douceurs atypiques. « Anne-Sophie apporte une attention particulière aux ressentis de nos clients. C’est une très bonne source pour nous aider à imaginer des choses différentes », note Nicolas Haag.

Répondre aux attentes

En plus de ce précieux baromètre, le duo sait parfaitement s’adapter aux grandes occasions qui viennent rythmer l’année. « Il faut savoir qu’un chocolat fumé va davantage plaire à une clientèle masculine. Les femmes sont, elles, généralement plus sensibles à des notes plus florales », détaille le chocolatier. Outre les goûts, les habitudes de consommation ont également évolué. « Nous sommes plus dans l’instant. La boutique d’Amiens peut répondre à un achat coup de cœur, mais lorsque le client est chez lui, il a envie de pouvoir commander ses chocolats en ligne », décrypte Anne-Sophie Haag qui travaille actuellement sur la création d’un site Internet marchand.