Le premier magasin de producteurs de la Somme sort de terre

Onze agriculteurs et un artisan se sont associés pour créer Esprit fermier, un magasin de 300 m2 de vente qui proposera des produits locaux en circuit court. L’ouverture est programmée pour le mois d’août. « Nous avons commencé à distribuer des flyers à la Foire exposition et nous avons mis en ligne le site Internet […]

296
Rémi Degrendel chapote ce projet de magasin de producteurs depuis 2016. L’ouverture est programmée pour le mois d’août.

Onze agriculteurs et un artisan se sont associés pour créer Esprit fermier, un magasin de 300 m2 de vente qui proposera des produits locaux en circuit court. L’ouverture est programmée pour le mois d’août.

« Nous avons commencé à distribuer des flyers à la Foire exposition et nous avons mis en ligne le site Internet ainsi que la page Facebook. Les retours sont très positifs, il y a une réelle attente autour du magasin », sourit Rémi Degrendel, agriculteur à l’origine de ce projet. Cet habitué de la vente directe et des circuits courts – il a créé en 2011 avec son épouse la Cueillette de Cappy – a décidé avec onze autres associés de monter le premier magasin de producteurs de la Somme. L’idée ? Rassembler en un même lieu de la viande de porc, de bœuf, de mouton, de lapin, de volaille, des fruits, des légumes frais et secs, des œufs, des produits laitiers, de l’épicerie ou encore des cosmétiques. Tous ces produits sont proposés par des agriculteurs locaux qui partagent les mêmes valeurs. « Nous souhaitions nous adresser à une clientèle plus citadine, qui ne va pas forcément sur les cueillettes. Le projet a débuté en 2016, cela fait deux ans et demi que nous le portons, c’est une initiative mûrement réfléchie ». En plus de la production propre des associés, l’enseigne accueillera également 22 dépôt-vendeurs. Accompagné par la CCI Amiens-Picardie, le collectif a décidé de faire construire son propre bâtiment à Glisy, allée Maître Zacharius. Esprit Fermier, qui a demandé un investissement de près d’1,5 million d’euros, sera implanté au cœur d’une nouvelle halle baptisée Fleurs des champs. Celle-ci rassemblera le caviste Cédivins, la boulangerie Cerise et deux restaurants. « Cet ensemble sera dédié aux métiers de bouche, il y a une réelle cohérence. En plus il s’agit d’entreprises familiales, nous partageons tous la même philosophie », souligne l’agriculteur.

Un magasin complet

Ouvert du mercredi au samedi, Esprit fermier sera animé par un directeur de site, deux bouchers chargés de la découpe et du service ainsi que deux salariés polyvalents. « Les recrutements sont quasiment bouclés », précise Rémi Degrendel. L’un des associés sera également présent chaque jour pour présenter le concept et échanger avec les clients. « Nous souhaitons vraiment mettre en avant les producteurs et les artisans dont les produits seront en vente ici. Nous misons sur la transparence et la proximité ». Portraits des fournisseurs, carte recensant les lieux de production, ambiance chaleureuse avec rayonnages en bois et acier : le magasin entend casser les codes de la distribution classique, répondant ainsi aux nouvelles attentes des consommateurs. « Il y aura une grande vitre où l’on pourra voir les bouchers travailler. Nous pensons aussi faire la même chose sur l’espace traiteur qui pourra peut-être accueillir des animations cuisine », détaille Rémi Degrendel.