La Bioéconomie à l’Aune de REV3

Mi-juin, la Mission Rev3 et l’UPJV organisaient à Amiens une journée sur la Bioéconomie et la troisième révolution industrielle. L’occasion de découvrir le réseau Unirev3 des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche au coeur de la troisième révolution industrielle. Deux manifestations d’envergure étaient annoncées dans le cadre du réseau Unirev3 lancé officiellement par […]

358
La Mission Rev3 réunit entreprises, universités, politiques, citoyens et associations pour transformer les Hauts-de-France.

Mi-juin, la Mission Rev3 et l’UPJV organisaient à Amiens une journée sur la Bioéconomie et la troisième révolution industrielle. L’occasion de découvrir le réseau Unirev3 des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche au coeur de la troisième révolution industrielle.

Deux manifestations d’envergure étaient annoncées dans le cadre du réseau Unirev3 lancé officiellement par la signature d’un protocole d’accord, lors du World Forum à Lille, le 16 octobre dernier. La première a eu lieu sur la bioéconomie à Amiens au Logis du Roy. Au programme conférences, tablesrondes et remises de prix de thèses. Une trentaine d’acteurs, universités, grandes écoles, établissements publics de recherche et organismes divers, se sont associés au conseil régional, à la CCI de région et à la Mission Rev3 pour co-construire ce réseau. Parmi les nouveaux signataires figurent l’École nationale supérieure des arts et industries textiles (Ensait), l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage (Ensap) de Lille, Skema Business School et la Satt Nord, Société d’accélération du transfert de technologie. « Je félicite également des entreprises telles que Bonduelle, Roquette ou Lesaffre, leaders mondiaux dans leurs secteurs de nous avoir rejoints dans notre démarche. Ces force réunies se sont mises au travail », a rappelé Philippe Vasseur, président de la Mission Rev3, créée en décembre 2017. Un premier groupe de travail traite des questions de recherche en lien avec Rev3, et de l’organisation d’événements scientifiques. Le second prépare l’inventaire des formations en lien avec la troisième révolution industrielle, en vue de créer une École des métiers de la troisième révolution industrielle.

En mission pour le territoire

Le défi au quotidien de la Mission Rev3 est de veiller à la bonne cohérence des projets, à initier de nouvelles politiques autour d’initiatives positives et intelligentes et de positionner la région comme pilote de la troisième révolution industrielle, comme elle l’a été de la première révolution industrielle, celle du charbon et de la machine à vapeur. « Notre volonté d’avancer est très forte. Nous sommes connus et reconnus aujourd’hui, notamment des décideurs. Parmi les dix grands projets structurants de Rev3, la rénovation énergétique des bâtiments avec des matériaux agro-sourcés est un de nos multiples chantiers en cours », a expliqué Philippe Vasseur pour qui l’apport des chercheurs dont ceux de l’UPJV est utile et même fondamental. Accompagner financièrement des projets étudiants orientés vers la troisième révolution industrielle est d’ailleurs une autre opération du réseau. Elle s’appuiera sur un dispositif existant du conseil régional, les Initiatives étudiantes. Le second temps fort du réseau sera quant à lui sur l’énergie, le 21 novembre prochain, à l’Université d’Artois à Arras.