Vim’Business se penche sur le handicap

Fondé par 13 entrepreneurs, Vim’Business se veut notamment un facilitateur d’échanges entre dirigeants de tous types d’entreprises. Il entend aussi répondre à des préoccupations quotidiennes à l’esprit des dirigeants. Il vient d’organiser un afterwork autour du handicap. Les occasions de rencontre entre dirigeants dans le Vimeu se font rares, en dehors de quelques réseaux locaux […]

514
Philippe Cailliard, l’un des co-fondateurs de VimBusiness.

Fondé par 13 entrepreneurs, Vim’Business se veut notamment un facilitateur d’échanges entre dirigeants de tous types d’entreprises. Il entend aussi répondre à des préoccupations quotidiennes à l’esprit des dirigeants. Il vient d’organiser un afterwork autour du handicap.

Les occasions de rencontre entre dirigeants dans le Vimeu se font rares, en dehors de quelques réseaux locaux spécifiques de type syndicats de branche professionnelles. Il y a donc peu d’échanges entre les différentes activités (artisans, commerçants, prestataires de services, sous-traitants et industriels).

Pallier un manque

« C’est ce manque que les 13 fondateurs de Vim’Business, fondé en janvier, veulent pallier, résume Philippe Cailliard, l’un de ses co-fondateurs. Nous entendons créer de l’évènementiel à vocation économique sur le territoire, faciliter les échanges entre dirigeants de tous types d’entreprises et répondre à des préoccupations quotidiennes à l’esprit des dirigeants. » Dans cet esprit, un afterwork a été organisé au garage du Vimeu à Feuquières-en-Vimeu sur le thème de « Handicap & travail, posture et ergonomie : comment améliorer bien-être et productivité au sein de l’entreprise ». « De nouvelles lois sortent et on va demander aux professionnels de respecter la loi. Les personnes handicapées sont une force vive », estime Philippe Cailliard, qui tient une chocolaterie/ confiserie à Friville-Escarbotin. Une personne sur six est touchée par le handicap et 17% des personnes en situation de handicap cherchent un emploi. Ergonome et psychologue du travail, Aurore Dallet a expliqué que son rôle était notamment d’aider à la « création ou à la mise à jour du document unique, à sensibiliser au sujet des troubles musculo-squelettiques, à promouvoir la qualité de vie au travail… ». Antoine Fournier, sophrologue, a lui mis en avant « le savoir-être et l’employabilité, le bien-être au travail, l’insertion professionnelle et un maintien actif à la bonne santé ».

Prévention

Parmi les exposants se trouvait Antoine Fournier de Bureautic Abbevilloise venu présenter notamment des plan réglables en hauteur : « Il y a une vraie prise de conscience du handicap, assuret-il. Je suis de plus en plus appelé pour faire du préventif, principalement pour les sièges. Une souris verticale permet d’échapper à une opération du canal carpien qui coûte cher et va occasionner un arrêt de travail important. » Xavier Dumont directeur de l’ESAT de Woincourt espérait que les nouvelles lois obligeant l’emploi de personnes handicapées se feraient en concertation tout en permettant aux uns et aux autres de « se connaître le mieux possible ». Le prochain afterwork se déroulera le 17 juin à 18 h 30 toujours au garage du Vimeu à Feuquières-en-Vimeu et aura pour thème : « Transmission et management d’une entreprise familiale au XXIe siècle ».