ÉnergieTEAM a le vent en poupe

Début avril avait lieu l’inauguration des nouveaux locaux d’ÉnergieTEAM à Amiens. Située dans la zone industrielle nord, il s’agit de la deuxième agence dans la Somme, où l’entreprise est le premier exploitant éolien. ÉnergieTEAM est née en 2002 dans une petite maison d’Oust-Marest, une entreprise familiale et indépendante. « En 2006, nous avons été à […]

709
ÉnergieTEAM est le premier exploitant indépendant français d’énergie éolienne

Début avril avait lieu l’inauguration des nouveaux locaux d’ÉnergieTEAM à Amiens. Située dans la zone industrielle nord, il s’agit de la deuxième agence dans la Somme, où l’entreprise est le premier exploitant éolien.

ÉnergieTEAM est née en 2002 dans une petite maison d’Oust-Marest, une entreprise familiale et indépendante. « En 2006, nous avons été à l’initiative de la création d’une pépinière d’entreprises dédiée aux énergies renouvelables et nous y avons installé notre siège social, toujours à Oust-Marest. Et puis Nantes, Reims et maintenant Amiens, métropoles autour desquelles nous développons, construisons et exploitons des parcs éoliens : 69 aujourd’hui, ce qui représente 354 éoliennes et 801 MW de puissance installée », explique Ralph Grass, président d’ÉnergieTEAM qui en 2018 a produit 1,25 TWh, ce qui équivaut à la consommation annuelle en électricité de plus d’1 million habitants. L’entreprise annonce une trentaine de projets en instruction dont 20 dans les Hauts-de-France et le Grand-Est et une dizaine de parcs en construction. Pour l’emploi, France Énergie Éolienne dévoile que la filière éolienne représente 1 750 emplois dans les Hautsde-France.

Des emplois pour le territoire

ÉnergieTEAM compte 70 salariés répartis dans cinq agences dont deux dans le département de la Somme. Ces agences ont embauché des salariés locaux et poursuivent leur recrutement avec actuellement près de dix postes à pourvoir. C’est également le cas des entreprises qui travaillent à la construction des parcs telles qu’Infra Build, Eiffage, Lhotellier, GECITEC (voirie, génie civil, câblage électrique, création de chemins…) et de celles qui fournissent les machines : les constructeurs d’éoliennes tels qu’Enercon, qui emploie 170 techniciens de maintenance dédiés aux parcs en Hauts-de-France ou Vestas et Nordex. « Nous avons tissé depuis toutes ces années des liens de confiance avec de nombreux partenaires : les entreprises Enedis, RTE, SICAE dont la qualité des échanges nous permet de trouver des solutions pour optimiser les délais et le coût du raccordement », poursuit le dirigeant Toute la fiscalité reversée par les exploitants éoliens aux collectivités représente en moyenne pour le département de la Somme 30 millions d’euros par an, soit 600 millions pour 20 ans (la durée moyenne de vie d’un parc). Et à l’échelle de la région, cela représente 100 millions d’euros soit 2 milliards d’euros au bout de 20 ans. S’agissant des investissements des exploitants éoliens, ils vont doubler sur l’ensemble du territoire français d’ici à 2021. Dans la région Hauts-deFrance, le rythme d’investissement annuel sera d’un milliard d’euros et de 500 millions d’euros pour la Somme. À titre de comparaison, Amazon aurait investi 50 millions d’euros en arrivant à Amiens en 2016.