Le nortariat picard construit son avenir

Les Notaires de l’Aisne, l’Oise et la Somme se sont réunis le 15 novembre 2018 à Amiens, et ont décidé de leur fusion pour ne former qu’une seule Compagnie représentative du notariat picard : la Chambre interdépartementale des notaires de Picardie (CINDP). Son siège sera à Amiens, 11, place d’Aguesseau, dans les locaux de l’actuelle […]

Les Notaires de l’Aisne, l’Oise et la Somme se sont réunis le 15 novembre 2018 à Amiens, et ont décidé de leur fusion pour ne former qu’une seule Compagnie représentative du notariat picard : la Chambre interdépartementale des notaires de Picardie (CINDP).

Son siège sera à Amiens, 11, place d’Aguesseau, dans les locaux de l’actuelle Chambre des notaires de la Somme et du Conseil régional des notaires de Picardie. Jusqu’à aujourd’hui le notariat picard s’appuyait sur trois Compagnies départementales sous l’autorité d’un Conseil régional. Sur le plan national, le notariat est représenté par le Conseil supérieur du notariat. Les 93 notaires de l’Aisne, les 126 notaires de l’Oise et les 111 notaires samariens vont ainsi unir leurs compétences et leurs forces dans une nouvelle Compagnie forte, en outre, de 1 230 collaborateurs. La représentation et l’administration de cette compagnie sera assurée par un bureau composé de 21 membres, comprenant notamment un président et trois vice-présidents (qui auront pour rôle d’assurer le lien avec leur département respectif). Cette décision importante pour la visibilité et la représentativité de la profession est le résultat d’une réflexion qui avait été initiée au mois de novembre 2017. Pendant cette période, les notaires de Picardie ont construit avec pugnacité ce projet en s’inspirant de ceux de leurs confrères d’autres régions qui avaient fait la même démarche. Pas à pas, il aura fallu repenser l’organisation de cette nouvelle structure à partir de l’existant de chaque compagnie, faire des choix, confronter ou conjuguer les pratiques, avec la volonté constante d’aboutir à un projet fiable et bien écrit. Ce chantier est à l’image d’un métier unique, volontaire, tourné vers l’avenir, et fidèle à une mission dont l’ADN a été forgée au cours des siècles au service du citoyen et de l’État. La CINDP naîtra définitivement d’un arrêté du ministre de la Justice – garde des Sceaux, qui approuvera cette fusion. En attendant ce faire-part de naissance, les notaires de Picardie poursuivent activement leur travail et peaufinent les derniers réglages. Au-delà et par cette évolution qui pourrait sembler uniquement structurelle, le notariat picard entend : communiquer sur ses compétences et mieux faire connaître son rôle, être les acteurs volontaires de la transition numérique. L’avenir du notariat ne se décrète pas. Il s’appuie sur ses vertus : prudence, rigueur, altruisme et enthousiasme.