L’ARAPL DEVIENT OGALIA

L’association de gestion, qui accueille les professions libérales, change de nom. En fusionnant, mi décembre, avec Gestion Assistance (Oise) et Atout Gestion Agréé (Aisne), l’Arapl Picardie est devenue Ogalia et s’est ouverte aux professions agricoles, commerçants et artisans. C’est officiel depuis le 14 décembre. L’Arapl Picardie, qui vient de fêter ses 40 ans, Gestion Assistance […]

834
Le nouveau bureau d’Ogalia a été élu le 14 décembre dernier

L’association de gestion, qui accueille les professions libérales, change de nom. En fusionnant, mi décembre, avec Gestion Assistance (Oise) et Atout Gestion Agréé (Aisne), l’Arapl Picardie est devenue Ogalia et s’est ouverte aux professions agricoles, commerçants et artisans.

C’est officiel depuis le 14 décembre. L’Arapl Picardie, qui vient de fêter ses 40 ans, Gestion Assistance et Atout Gestion ont fusionné pour devenir, ensemble, Ogalia, Organisme de gestion agréé des libéraux, indépendants et agricoles. « Depuis deux ans, nous avions la possibilité de devenir mixte. Nous pouvions alors rester chacun dans notre coin en se faisant la guerre des tarifs, au risque de voir certains d’entre nous disparaître, ou choisir de travailler ensemble, en offrant à nos adhérents un véritable maillage territorial », explique Jean-François Demiautte, président de l’Arapl et kinésithérapeute à Amiens. « La sauvegarde de notre structure a aussi permis de préserver les 14 emplois qui la font vivre, même s’il va sans doute falloir faire quelques ajustements au niveau de certains postes », poursuit-il. Grâce à cette fusion, Ogalia est désormais présent sur tout le territoire de l’ancienne Picardie, avec un siège à Amiens, situé dans les locaux de l’Arapl et deux antennes dans l’Oise et dans l’Aisne. « C’était important pour nous de conserver une structure au niveau local pour permettre à nos adhérents d’avoir des interlocuteurs de proximité. Les professions libérales et agriculteurs n’ont pas le temps d’aller se former à Lille ! »

UN CATALOGUE PLUS ÉTOFFÉ

Depuis la fusion, l’association s’adresse également à un public plus large puisqu’elle comprend les professions libérales, agricoles, les commerçants et artisans. « Notre offre de formation s’est donc fortement étoffée », se félicite Jean-François Demiautte. Autre avantage pour les adhérents, qui sont désormais 8 000 sous l’appellation Ogalia, le coût de la cotisation annuelle. « Nous avons choisi de l’uniformiser. Il est désormais de 167 euros par an hors taxes. Pour certains adhérents, qui payaient jusqu’à 230 euros auparavant, la baisse est significative », poursuit Isabelle Humez, directrice d’Ogalia. En dehors de ces avantages, la directrice l’assure, rien n’a changé : « Seul le nom de l’association est différent. Nos missions sont les mêmes, les contrôles sont les mêmes, les interlocuteurs sont les mêmes. » Et pour les adhérents qui s’en inquiètent, Ogalia adhère aux trois fédérations nationales des centres de gestion concernées : celle des Arapl, la FCGA et la FCGAA. « Tout le monde travaille ensemble, et dans une très bonne ambiance, pour mieux s’adapter à demain », conclut Jean-François Demiautte.