LA MANU, L’ÉCOLE DES MÉTIERS DU NUMÉRIQUE

La première promotion a démarré sur le campus d’Amiens de La Manu, le 17 septembre dernier, pour suivre un programme de formation sur le développement Web. Une vingtaine de candidats a été retenue à l’issue d’un processus de sélection, combinant exercices d’admission et entretiens individuels, pour suivre un programme intensif de 800 heures, soit 35 […]

594

La première promotion a démarré sur le campus d’Amiens de La Manu, le 17 septembre dernier, pour suivre un programme de formation sur le développement Web.

Une vingtaine de candidats a été retenue à l’issue d’un processus de sélection, combinant exercices d’admission et entretiens individuels, pour suivre un programme intensif de 800 heures, soit 35 heures par semaine dans le centre de formation, sur une période de six mois. Cette formation est réalisée uniquement en présentiel, dans les locaux de La Manu, rue des Jacobins à Amiens. Trois autres candidats ont également été sélectionnés pour suivre la même formation, mais en alternance : une semaine dans le centre de formation et trois semaines en entreprise dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. La formation en alternance s’étend sur douze mois. « Nos formations (tant pour le programme intensif que pour l’alternance) sont diplômantes et préparent au titre professionnel d’État « Développeur Web et Web mobile ». La Manu dispose d’un agrément pour délivrer ce titre et pour organiser les examens avec un jury de professionnels », détaille Alexandre Denurra, le fondateur de la Manu pour Manufacture de compétences. Avec une moyenne d’âge de 30 ans, les apprenants de La Manu ont des profils très divers : demandeurs d’emplois, étudiants, salariés en reconversion professionnelle, sans diplôme à bac +5… À noter que cette promotion accueille 30% de femmes, ce qui est bien supérieur à leur représentation actuelle dans les métiers du numérique (inférieur à 10%).

UNE ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE MOBILISÉE

Deux formateurs expérimentés et une campus manager mettent en œuvre des méthodes pédagogiques innovantes, qui donnent la priorité à la pratique. L’enseignement ne comporte pas de cours théoriques. L’apprentissage s’appuie sur des méthodes de gestion de projet directement issues du monde de l’entreprise. « À côté des éléments techniques, nos apprenants travaillent également beaucoup leur posture professionnelle et ce que nous appelons les soft skills. La culture et le comportement professionnels sont décisifs pour leurs projets à venir. Les entreprises partenaires jouent également un rôle important, en venant régulièrement échanger à La Manu lors de nos morning live », complète-t-il. Un accompagnement est mis en place pour préparer l’insertion professionnelle des apprenants et la réalisation de leurs projets. Cela prend la forme d’ateliers organisés régulièrement. À l’issue de la formation, les apprenants de La Manu savent créer des sites et développer des applications web. Différents métiers leurs sont ouverts: développeur front/ back, développeur full stack, intégrateur Web, pour ne citer que ces exemples.