L’usine tropicana de hermes vendue à Navigator Capital

C’est officiel, la seule usine française de la filiale du géant américain PepsiCo est passée sous bannière allemande. Créé en 2016, Navigator Capital est un fonds d’investissement spécialisé dans la reprise de PME industrielles européennes dont le siège est basé à Munich. Le fonds bavarois détenait déjà un portefeuille de cinq entreprises totalisant 250 salariés […]

569

C’est officiel, la seule usine française de la filiale du géant américain PepsiCo est passée sous bannière allemande. Créé en 2016, Navigator Capital est un fonds d’investissement spécialisé dans la reprise de PME industrielles européennes dont le siège est basé à Munich. Le fonds bavarois détenait déjà un portefeuille de cinq entreprises totalisant 250 salariés pour un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros. Une affaire rondement menée puisque c’est en mars 2018 qu’on apprenait la vente du site de Hermes par Tropicana. La filiale de PepsiCo justifiant sa décision par la baisse constante de ses ventes de jus de fruits en emballages carton, spécialité du site mais marché déclinant face à celui de l’embouteillement plastique. En cinq ans, Hermes avait ainsi vu sa production passer de 80 à 60 millions de litres. Pour Tropicana, Navigator Capital, qui s’était positionné dès le mois de juin, était le seul à présenter un projet industriellement « viable ». Le fonds allemand proposait de conserver l’activité embouteillage pour la développer vers des marchés de niche, de type jus concentrés, purs jus, soupes et surtout s’engageait à reprendre l’ensemble des salariés du site. La nouvelle usine « Hermes boissons » a redémarré son activité avec 86 salariés et un nouveau directeur à sa tête : Cyril Ledran. Tropicana devrait accompagner cette reprise durant les trois prochaines années.