Cap’Oise Hauts-de-France fête ses dix ans

Cap’Oise Hauts-de-France aura dix ans cette année. Il s’agit de la première centrale d’achat public régionale en France. Elle affiche un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros par an. Créée en 2009 pour répondre dans un premier temps aux besoins du conseil départemental de l’Oise, la centrale d’achat public Cap’Oise, devenue Cap’Oise Hauts-de-France en 2016, […]

1594

Cap’Oise Hauts-de-France aura dix ans cette année. Il s’agit de la première centrale d’achat public régionale en France. Elle affiche un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros par an.

Créée en 2009 pour répondre dans un premier temps aux besoins du conseil départemental de l’Oise, la centrale d’achat public Cap’Oise, devenue Cap’Oise Hauts-de-France en 2016, fête ses dix ans cette année. « Au départ, nous nous adressions principalement aux petites collectivités du département. Et de fil en aiguille, nous avons été sollicités par les départements voisins. En 2013, nous avons changé de nom pour nous appeler Cap’Oise-Picardie avant d’étendre une nouvelle fois notre champ d’action, en 2016, à la grande région », détaille Patrick Milliez, responsable du développement commercial.

Des partenaires locaux

Si le périmètre s’est élargi, les missions de Cap’Oise, elles, sont restées les mêmes. La centrale d’achat, qui s’adresse à l’ensemble des communes des cinq départements, propose fournitures et produits de tous types et à toutes sortes de structures. « Notre offre est extrêmement large, poursuit Patrick Milliez. Cela va du mobilier de bureau à celui de restauration, aux produits d’hygiène et d’entretien, en passant par des panneaux de signalisation, des denrées alimentaires, du sel de déneigement etc. » Pour répondre aux besoins de l’ensemble de sa clientèle, Cap’Oise travaille principalement avec des titulaires de marché locaux, comme Lyreco, Sima ou encore Signature. « Cette proximité nous permet davantage de réactivité », souligne le responsable du développement commercial qui évoque par ailleurs les autres points forts de la centrale d’achat : « L’avantage chez nous c’est qu’il n’y a pas besoin d’adhésion, ni d’engagement, ni de montant minimum. Cette flexibilité séduit beaucoup. » Pour se rapprocher encore plus de ses clients, Cap’Oise, basée uniquement à Beauvais pour le moment, envisage l’ouverture d’une antenne dans le Nord ou le Pas-de-Calais. Le recrutement d’un nouveau commercial de terrain est également au programme. « C’est essentiel si on veut être aux côtés de nos clients pour leur apporter notre expertise et nos conseils. » Cap’Oise s’appuie actuellement sur une équipe de 13 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros par an.