UN BILAN DE COMPÉTENCES AVEC AMÉRELPRO

Lorsqu’un salarié n’est plus épanoui par son travail, ou qu’il souhaite changer de parcours, il a la possibilité d’effectuer un bilan de compétences dans un centre habilité. Dans l’Aisne, AméRelPro aide ainsi les personnes à faire le point sur leurs carrières. Après 25 ans de carrière à Pôle emploi, Sylvie Hubert crée AméRelPro à Soissons […]

546
Sylvie Hubert, fondatrice et directrice d’AméRelPro.

Lorsqu’un salarié n’est plus épanoui par son travail, ou qu’il souhaite changer de parcours, il a la possibilité d’effectuer un bilan de compétences dans un centre habilité. Dans l’Aisne, AméRelPro aide ainsi les personnes à faire le point sur leurs carrières.

Après 25 ans de carrière à Pôle emploi, Sylvie Hubert crée AméRelPro à Soissons en 2012. « J’avais envie d’être indépendante et de créer quelque chose à mon image », commente la directrice et fondatrice de AméRelPro. Sylvie Hubert est actuellement accompagnée de cinq collaborateurs et accueille occasionnellement des intervenants externes. En plus des bilans de compétences, l’équipe d’AméRelPro effectue du coaching, et forme des conseillers en insertion professionnelle. « En quelque sorte, je transmets mon savoir-faire », explique la directrice de l’organisme. Le centre apporte des conseils en ressources humaines aux salariés licenciés afin qu’ils retrouvent rapidement un emploi, ou pour étudier un projet de création d’entreprise.

MIEUX REBONDIR

De nombreuses raisons peuvent amener une personne à passer un bilan de compétences. S’il n’y a pas de profils types, la plupart sont « des salariés d’environ 45 ans », précise Sylvie Hubert. Cependant, le personnel d’AméRelPro accueille également de nombreux demandeurs d’emploi à la recherche d’un nouveau projet professionnel. Si ce n’est simplement par désir de découvrir de nouveaux horizons, ces derniers peuvent également ne pas avoir le choix de se réorienter. « Soit parce qu’ils ont eu un accident, soit parce qu’il n’y a plus de travail dans leur secteur. »

DE SIX À HUIT SEMAINES

Pour construire le bilan de compétences, les consultants se basent sur une série d’entretiens se déroulant sur une période de six à huit semaines. L’objectif est de décortiquer la personnalité et les capacités des personnes. À la suite de ces rencontres, un plan d’actions est mis en place. Un rendez-vous est donné au bout de six mois afin de faire le bilan, et réorienter le plan d’actions si nécessaire. Que ce soit par son entreprise ou par Pôle emploi, plusieurs possibilités s’offrent pour financer un bilan de compétences.