LA BGE A SA PROPRE ÉCOLE

Lancée en 2017 par la BGE Picardie, l’École de management et de l’entreprenariat de la petite et moyenne entreprise (EME/ TPE), dont le siège administratif se situe à Beauvais, connaît un succès exponentiel. Elle dispense des formations diplômantes et certifiantes pour tous les métiers de l’entreprenariat. Créer son entreprise, être chef d’entreprise ou encore développer […]

582
À Beauvais, l’EME propose un espace cosy avec des salles de formation, des bureaux, mais aussi salon, cuisine et coin détente.

Lancée en 2017 par la BGE Picardie, l’École de management et de l’entreprenariat de la petite et moyenne entreprise (EME/ TPE), dont le siège administratif se situe à Beauvais, connaît un succès exponentiel. Elle dispense des formations diplômantes et certifiantes pour tous les métiers de l’entreprenariat.

Créer son entreprise, être chef d’entreprise ou encore développer ses compétences en tant que salarié d’une société relève de la formation. Cette dernière est devenue un passage obligatoire pour une réelle évolution professionnelle. C’est à partir de ce constat que la BGE Picardie a lancé l’EME/ TPE, une école qui délivre des certifications mais aussi des diplômes 100% financés. Le but ? Reconnaître les compétences. « Aujourd’hui, c’est une nécessité de se former, constate Aurélie Josse, responsable pédagogique et qualité de l’EME, avec nos formations, les personnes ont une réelle reconnaissance de leurs compétences. Ainsi, on professionnalise la formation des entrepreneurs, chefs d’entreprise ou salariés. » Les personnes formées ressortent ainsi avec des compétences reconnues, de BAC à BAC+3.

DES FORMATIONS SUR-MESURE

Du côté des formations, l’EME propose un large panel de sujets fondamentaux au sein d’une entreprise : conduite de projet entrepreneurial, droit du travail, marketing, compatibilité, stratégie de communication, formation en bureautique ou encore bilan de compétences et VAE. « La plus-value de notre école est que l’on propose des formations sur-mesure selon les besoins », explique Aurélie Josse. Pour compléter sa formation et combler au maximum les besoins des managers, créateurs ou sa salariés, l’EME propose le « Pôle International et langues ». Ce dernier propose le renforcement des compétences linguistiques de 13 langues dont la langue des signes. Enfin, pour ceux qui souhaitent se reconvertir en formateur, la « formation des formateurs » délivre un BAC+2. La suite ? L’EME entend proposer des formations de qualité pour tous ceux qui veulent évoluer au sein de leur entreprise, avec une évolution des thèmes en fonction des demandes et du contexte sociétal.