GRANDE ÉCOLE DU NUMÉRIQUE, FORMATION ATYPIQUE

Mi-décembre la Tech Amiénoise inaugurait sa Grande école du numérique. Une formation inédite autour de la gestion de projet, de la créativité et de l’agilité pour faire émerger les nouveaux talents d’Amiens. Lundi 14 janvier, la première promotion de la formation labellisée « Grande école du numérique » fait ses débuts. Une formation axée sur le « […]

591
Les premiers membres de la première promotion de la GEN.

Mi-décembre la Tech Amiénoise inaugurait sa Grande école du numérique. Une formation inédite autour de la gestion de projet, de la créativité et de l’agilité pour faire émerger les nouveaux talents d’Amiens.

Lundi 14 janvier, la première promotion de la formation labellisée « Grande école du numérique » fait ses débuts. Une formation axée sur le « management de la créativité et de la conduite de projets numériques agile et innovante » au sein de la Tech Amiénoise. Elle s’adresse à tous sans prérequis de diplôme, ni de qualifications dans le numérique. La Région travaille déjà sur une deuxième vague possible à intégrer dans le plan régional de formation (PRF). Pascale Joseau, la directrice de la Tech amiénoise s’est entourée d’une équipe pédagogique composée notamment de chefs d’entreprise. Sur 40 dossiers, 23 candidats ont été retenus pour les entretiens individuels et collectifs. « Il nous incombait d’être très sélectif dans nos choix. Pas de CV, juste une présentation originale et nos questions. Nos partenaires sont pour beaucoup dans la réussite du projet. Orange, La Poste, Enedis, le Crédit agricole ou encore la Région Hauts-de-France vont nous permettre de répondre aux attentes des postulants à cette belle formation », explique-t-elle. Tournée vers le mode projet, la mise en situation et le faire ensemble, cette formation est aussi en adéquation avec les besoins des entreprises locales pour des personnes en réorientation professionnelle ou au chômage. « Pour une ville qui rayonne, il faut des personnes qui s’engagent, entreprennent et innovent. Bravo à vous d’accompagner ainsi ces personnes et de développer l’intelligence collective. Vous pouvez compter sur la Région à vos côtés », encourage Jean-Yves Bourgois, conseiller régional.

SÉVERINE, KHADIJA , KARINE, JULIEN OU ENCORE BRUNO

Caroline, 28 ans, est justement en recon version professionnelle. Cette enseignante amiénoise en lettres modernes souhaite quitter l’Éducation Nationale et devenir chef de projet créatif. En fait, les métiers accessibles à Caroline seront plus nombreux, du community management à la stratégie de communication web. « J’ai trouvé ici une ambiance très chaleureuse et dynamique. On cherche particulièrement à nous aider. On se sent déjà accompagné », confie-t-elle. De son côté, Khadija, 32 ans, est ingénieur informatique. Après sept ans d’expérience, elle recherche plus d’agilité et plus de numérique pour œuvrer dans le marketing digital et avoir sa propre agence. « Ici, on sort du cadre académique pour une formation pratique avec du réseau et donc beaucoup de contacts à se faire, mais aussi des conférences inspirantes, des ateliers thématiques et des modules qui sortent du cadre », s’enthousiasme l’Amiénoise. Pour Julien, 27 ans, en recherche d’emploi, c’est Pôle emploi qui lui a parlé de la formation, idéale pour ce passionné des métiers du Web et plus précisément en ergonomie des interfaces. Bruno, 41 ans, de Paris, a quant à lui, tout laissé et notamment sa vie de commerçant pour être de l’autre côté des produits.