ATEL, FABRIQUE DES VOITURES HIPPOMOBILES À CONTY

L’entreprise dispose d’un nouveau showroom qui enchante aussi bien les meneurs amateurs de loisir que les professionnels de la compétition. En cette période des Jeux équestres mondiaux, l’entreprise a fourni les voitures aux membres de l’équipe de France, parmi lesquels un picard de Domart-sur-laLuce, Anthony Hordé, déjà médaillé de bronze lors des derniers Jeux en […]

1176
L’entreprise fournit aussi bien les amateurs que les compétiteurs.

L’entreprise dispose d’un nouveau showroom qui enchante aussi bien les meneurs amateurs de loisir que les professionnels de la compétition. En cette période des Jeux équestres mondiaux, l’entreprise a fourni les voitures aux membres de l’équipe de France, parmi lesquels un picard de Domart-sur-laLuce, Anthony Hordé, déjà médaillé de bronze lors des derniers Jeux en 2014.

François Dutilloy est le maître d’œuvre de ces voitures à deux ou quatre roues depuis 26 ans qu’il a créé son entreprise. Quand il a commencé la compétition en attelage, il avait 14 ans. La proximité des Ateliers du Val de selle à Conty et organisateurs de championnats du monde lui ont donné l’occasion de construire des voitures métalliques très résistantes. La croissance de l’entreprise l’a conduit à créer un nouvel atelier de 600 mètres carrés, Atel Compétition, à quelques encablures de celui de ses débuts, en association avec un meneur professionnel, lui aussi en équipe de France en attelage à deux chevaux, Franck Grimonprez : « La plupart de nos clients sont des compétiteurs ; nous avons un fichier de 300 contacts constitué depuis le nombre d’années. Aujourd’hui, la demande est croissante. J’ai toujours voulu ne pas devenir une usine, afin de conserver le fait main. Nous fabriquons 80 voitures par an. Tous les éléments sont de fabrication française. Notre plus est d’avoir une très grande carrière qui permet aux futurs acheteurs d’essayer et régler les voitures avec leurs propres chevaux que nous pouvons héberger. Nous faisons aussi l’entretien et la réparation des véhicules. Pour cela, nous avons investi dans des matériels de pointe et surtout, cela nous permet d’améliorer les conditions de travail de nos salariés. »

UNE EXPORTATION EN FORTE HAUSSE

Atel compétition fournit des voitures à Eurodisney et au Parc du Marquenterre. De nombreux projets sont en cours, dont l’export vers les USA et le Canada très demandeurs, en plus de la Belgique, l’Espagne et le Québec. La France a gagné, début septembre, le championnat du monde d’attelage à un cheval, avec bien sûr des voitures Atel. L’entreprise a développé une nouvelle technologie permettant, quel que soit le modèle de la voiture, de suivre la trace du cheval dans les virages. Les résultats très positifs engendrent beaucoup de demandes, ce qui va générer une augmentation de la production jusqu’à 120 voitures par an, sachant que tout est réalisé manuellement. Atel va développer la vente d’accessoires qui n’existent pas en France, comme les harnais, les plateaux pour transporter les voitures etc. et le marché de l’occasion car la concession fait la reprise de véhicules. L’entreprise emploie huit salariés et réalise un chiffre d’affaires de 300 000 euros.