YNSECT S’INSTALLE À POULAINVILLE

Créée en 2011, l’entreprise spécialisée dans l’élevage d’insectes à destination de l’alimentation animale a choisi Poulainville pour implanter sa première unité de production industrielle. Le site devrait débuter son activité en 2020. Les premiers contacts remontent à octobre 2016 », rappelle Alain Gest, président d’Amiens Métropole, entouré de ses partenaires du Département, de l’État, de […]

1064
Fany Ruin, Hubert de Jenlis, Alain Gest, Antoine Hubert, Xavier Bertrand et Jean-Charles Geray étaient réunis pour annoncer l’implantation de l’entreprise.

Créée en 2011, l’entreprise spécialisée dans l’élevage d’insectes à destination de l’alimentation animale a choisi Poulainville pour implanter sa première unité de production industrielle. Le site devrait débuter son activité en 2020.

Les premiers contacts remontent à octobre 2016 », rappelle Alain Gest, président d’Amiens Métropole, entouré de ses partenaires du Département, de l’État, de la Région et de la CCI Amiens Picardie. Tous se sont mobilisés pour faire aboutir ce projet. Si plusieurs sites des Hauts-de-France étaient en concurrence pour accueillir la première unité de production d’Ynsect, baptisée YnFarme, l’implication des acteurs locaux et le foncier disponible ont permis de concrétiser ce projet qui s’étendra sur 18 hectares et engendrera la création dans un premier temps d’une soixantaine d’emplois. L’investissement pour cette installation est estimé entre 150 et 180 millions d’euros.

SECTEUR D’AVENIR

En 2011, Antoine Hubert, Alexis Angot, Fabrice Berro et Jean-Gabriel Levon imaginent Ynsect, une entreprise innovante produisant des protéines d’insectes, en l’occurrence le molitor, pour répondre aux besoins du marché de l’alimentation animale. D’abord initié en laboratoire, l’élevage est ensuite développé sur un site de 3 000 m2 dans le Jura. Devant le succès rencontré par cette nouvelle offre, l’entreprise se met en quête d’un nouveau lieu d’implantation pour sa première unité de production de taille industrielle. Celle-ci devrait être supérieure à 20 000 tonnes par an. « Le chemin a été long depuis 2011, nous ne proposons pas uniquement des produits mais bien la création de toute une filière », explique Antoine Huber, président d’Ynsect. La pose de la première pierre du bâtiment est attendue pour 2019, avant un lancement de l’activité en 2020. « La majorité des molitors seront transformés en poudre riche en protéines pour l’alimentation d’animaux domestiques, le reste sera destiné à la reproduction et les déjections des insectes serviront à fabriquer de l’engrais », ajoute l’entrepreneur qui souhaite faire appel aux agriculteurs locaux pour l’approvisionnement en nourriture de son unité. À terme, Ynsect souhaite s’attaquer aux marchés canadiens et américains.

UNE COLLABORATION EXEMPLAIRE

« Cette implantation a du sens pour notre territoire. Tous les ingrédients sont réunis pour que cette installation soit un succès, la Région soutiendra Ynsect, y compris dans son besoin de formation », souligne Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France. Avant lui, Fany Ruin, présidente de la CCI Amiens-Picardie a souligné l’importance du travail réalisé en concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire. « C’est en collaborant de cette façon que nous pourrons faire réussir cette filière d’avenir », insiste-t-elle.