L’UNION RÉGIONALE POUR L’HABITAT HAUTS-DE-FRANCE

UNE NOUVELLE GOUVERNANCE

Réunis fin juin à Amiens, les membres du Conseil d’administration de l’Union régionale pour l’habitat Hauts-deFrance (URH) ont élu comme président Jean-Louis Cottigny, par ailleurs résident de l’Office public Pas-de-Calais Habitat. Le nouveau président de l’Union régionale pour l’habitat Hauts-de-France, sera épaulé par trois vice-présidents : Jean-Pierre Choël, directeur général de Promocil à Maubeuge, Arnaud […]

952
« Le toit et l’emploi, voire la formation sont le trio gagnant sur lequel nous allons devoir nous pencher très rapidement », Jean-Louis Cottigny, président de l'Union régionale pour l'habitat Hauts-de-France

Réunis fin juin à Amiens, les membres du Conseil d’administration de l’Union régionale pour l’habitat Hauts-deFrance (URH) ont élu comme président Jean-Louis Cottigny, par ailleurs résident de l’Office public Pas-de-Calais Habitat.

Le nouveau président de l’Union régionale pour l’habitat Hauts-de-France, sera épaulé par trois vice-présidents : Jean-Pierre Choël, directeur général de Promocil à Maubeuge, Arnaud Delannay, directeur général de Notre Foyer à Halluin, et Jean-Denis Mège, directeur général de l’Opal de l’Aisne. L’Union régionale pour l’habitat Hauts-deFrance regroupe 64 adhérents sur les cinq départements : 14 Offices publics de l’habitat (OPH), 27 Entreprises sociales de l’habitat (ESH), 21 coopératives HLM (promoteur immobilier en accession sociale) et deux SA coopératives d’intérêt collectif pour l’accession à la propriété (Sacicap). Association professionnelle au service des organismes HLM en région, sa mission est de valoriser et coordonner l’action des organismes en accompagnant les adhérents dans la mise en œuvre des politiques nationales du logement. Par ailleurs, elle représente le mouvement HLM auprès des acteurs de l’habitat en région et s’inscrit avec les organismes dans les politiques territoriales de l’habitat en mobilisant notamment ses compétences d’observatoire et ses expertises.

UN PARCOURS DE MILITANT DU LOGEMENT SOCIAL

Jean-Louis Cottigny, 67 ans, a entamé son parcours professionnel comme ouvrier et syndicaliste avant d’être élu le plus jeune président de France d’un conseil de prud’hommes, celui d’Arras. Il devient maire de Beaurains en 1989, puis conseiller général à partir de 1992 sans discontinuer. Il est actuellement vice-président du conseil départemental en charge des affaires européennes. Par ailleurs, il a siégé à trois reprises, entre 1997 et 2014, au Parlement européen, où il occupera la fonction de vice-président de la commission Emploi et affaires sociales. En 1998, il intègre le Conseil d’administration de l’Opac du Pas-de-Calais, devenu en 2001 Pas-de-Calais Habitat. Vice-président en 2011, il en est le président depuis 2017. Jean-Louis Cottigny, défini comme « un militant de la cause du logement social », exprime son credo ainsi : « La première des dignités est de disposer d’un toit pour y vivre, s’épanouir et faire grandir sa famille. » Sur Beaurains, puis à une échelle plus large, il développe de nouveaux concepts, comme la première résidence accueil pour jeunes mères en difficulté, et, plus large, il développe de nouveaux concepts, comme la première résidence accueil pour jeunes mères en difficulté, et, plus récemment, sur le volet accompagnement à la résidentialisation des gens du voyage, il a impulsé la première résidence dédiée. Il est également attentif au rôle social qui peut être joué par les organismes, par l’accueil en insertion et la remise en activité. « Le toit et l’emploi, voire la formation sont le trio gagnant sur lequel nous allons devoir nous pencher très rapidement. »

LE MESSAGE DU NOUVEAU PRÉSIDENT

En prenant la présidence de l’URH, Jean-Louis Cottigny a loué son prédécesseur, Jean-Pierre René, directeur général du Cottage social des Flandres : « Il a été un président à la fois sage et déterminé. Sage, car il lui a fallu rassembler les deux associations régionales aux cultures très différentes et il l’a fait dans le respect de chacun. Déterminé, car nous traversons des temps compliqués. Ses qualités ont permis de poser les bases sur lesquelles je compte m’appuyer pour continuer à bâtir cette Union. » Le nouveau président a posé sa philosophie de travail. « Chaque famille du logement social a démontré à travers le temps son utilité sociale, et on oublie que le premier service public, présent en permanence, accessible et à l’écoute de la population, ce sont les organismes du logement social. Les investissements en moyens financiers sont importants, mais ce modèle apporte une plus-value sociale incontestable. Je me suis présenté devant les représentants des Offices, des ESH, des coopératives, de Procivis et de la FNAR avec ce message. Les enjeux sont tellement importants qu’il faudra pour réussir être solidaires. C’est par la méthode et le travail que nous développerons ensemble que nous réussirons, pour le bien-être des locataires qui comptent sur nous. »