UNE BOUTIQUE EN LIGNE POUR LES PETITES

Margaux Nguyen, acheteuse de formation, a lancé à la rentrée My petite Store, un site Internet où toutes les femmes mesurant moins d’1,63 mètre peuvent enfin trouver des vêtements adaptés. J’ai vécu un an aux États-Unis et lorsque j’ai essayé pour la première fois un vêtement pour petite, ça a été une révélation. Enfin, je […]

853
Margaux Nguyen est partie de sa propre expérience pour monter My Petite Store.

Margaux Nguyen, acheteuse de formation, a lancé à la rentrée My petite Store, un site Internet où toutes les femmes mesurant moins d’1,63 mètre peuvent enfin trouver des vêtements adaptés.

J’ai vécu un an aux États-Unis et lorsque j’ai essayé pour la première fois un vêtement pour petite, ça a été une révélation. Enfin, je trouvais un vestiaire adapté ! », raconte Margaux Nguyen, qui était jusqu’ici une habituée des retouches. De retour à Lille, elle mûrit son projet tout en poursuivant sa carrière professionnelle. « Il y a deux ans, mon CDD pouvait se transformer en CDI, mais l’envie d’entreprendre était tenace », poursuit-elle. Devant les encouragements de son entourage, elle décide de se lancer et intègre EuraTechnologies pour trois mois afin de tester et de valider son idée. « J’ai commencé par recenser toutes les marques spécialisées avant d’entrer en contact avec elles. Toutes sont anglo-saxonnes et il a été difficile de les convaincre de s’implanter sur le marché français qui est encore balbutiant », explique Margaux Nguyen. Pourtant, d’après son étude de marché, 22% de la population féminine hexagonale mesure moins d’1,63 mètre et rencontre donc des difficultés pour se vêtir. « Attention, lorsque l’on parle de femmes petites, cela ne veut pas dire menues, mon projet est bien de m’adresser à toutes », prévient-elle.

UNE PLATE-FORME EN LIGNE

Aujourd’hui installée à Amiens au sein de la pépinière du Septentrion, l’entrepreneuse a lancé début septembre son site Internet My Petite Store, une véritable boutique en ligne qui regroupe actuellement quatre marques anglaises. Deux autres devraient suivre. « Blouses, robes, jupes, combinaisons… l’objectif de My Petite Store est de proposer le vestiaire le plus large possible pour répondre à toutes les demandes », dit encore Margaux Nguyen qui souhaite créer une véritable communauté de petites autour de son site. Elle assure d’ailleurs elle-même toute la partie logistique et service après-vente de sa plate-forme afin de garantir une qualité de service maximale.

TOURNÉE VERS L’AVENIR

« Les univers des marques sont aujourd’hui assez identifiés, vous avez du vêtement très formel, habillé, comme des robes à l’esprit vintage. À l’avenir je n’exclus pas de m’associer avec un designer pour pouvoir proposer un complément », souligne la cheffe d’entreprise qui réfléchit également à la possibilité d’ouvrir une boutique. « J’ai rencontré un entrepreneur sur Arras qui lui s’adresse à des hommes grands et forts. Il a aujourd’hui cinq points de vente. C’est un plus pour toucher plus de monde et aussi permettre à tous de s’approprier les vêtements », pense tout haut Margaux Nguyen qui se concentre pour l’instant sur la visibilité de My Petite Store. « Je pense que les femmes concernées ont besoin d’une prise de conscience. Elles ont d’autres solutions que les retouches ou les rayons pour enfants. Avoir accès à des vêtements adaptés permet de gagner confiance en soi, d’être en accord avec ce qu’on est, ce n’est pas une question accessoire ! », affirme Margaux Nguyen.